News

PV de l'assemblée générale 2024

March 20, 2024

Assemblée générale ordinaire du mercredi 20 mars 2024

Procès-verbal

L’AG s’est tenue dans une salle des halles Margelisch, rue de la chapelle 23 / 1958 Uvrier, mise à disposition gracieusement.

16 personnes sont présentes.

Personnes excusées : Pierrette Mabillard, Serge Zufferey, Petra Forny, Rémy in Albon, Ariane Schertenleib, Jean-Bernard Eggs.

Pierre : ouvre la séance à 19h10 en remerciant les personnes présentes et demande à l’assemblée d’accepter de rajouter un point statutaire oublié à l’ordre du jour qui est «élection du comité et des vérificatrices des comptes » ce qui est accepté !

1.PV de l’assemblée générale du 15 mars 2023

Le PV, consultable sur le site internet est accepté à l’unanimité.

2. Rapport d’activités 2023

Pierre : énonce les activités tels que réunions du comité / AG en mars 2023 / stand aux 5 continents le 23 juin à Martigny / marché de Noël le 16 décembre à Sion / mission en janvier 2024 …etc…

Monique : informations sur le « stand aux 5 continents » : Une température élevée qui n’a pas favorisé la vente des petits sacs de riz que l’on peut chauffer pour détendre la nuque ! mis à part cela 2 jours favorables pour donner de l’information et échanger avec les passants. En plus le stand a été partagé avec « les grands-parents pour le climat ».

Au final une petite recette qui a couvert les frais inhérents à ce genre d’événement. Remerciements chaleureux aux participants pour leur présence au stand durant les 2 jours.

Monique signale la réactivité de Vincent qui a posté des photos du stand Atacora Valais et de l’équipe ce qui a permis à la responsable du « marché de Noël de Sion » de le contacter et de lui proposer à ce moment-là un stand pour décembre.

Pierre : Atacora-Valais (représentée par Pierre et Monique) a reçu à Sion la visite du Frère Hugues,

Provincial des frères de St Jean de Dieu Togo / Bénin / Burkina. Rencontre et repas avec Rémy In-Albon (ambulancier de Sierre / ONG «Edelweiss Medical Support Group» active à Afagnan)

Monique : décembre au marché de Noël à Sion le stand Atacora Valais était visible le samedi 16 toute la journée. Malgré le froid beaucoup de monde pour des informations, des ventes sacs / porte-clefs et des dons…. Le résultat une belle recette en fin de journée. Possibilité l’année prochaine de renouveler l’exercice pendant une journée toujours dans le secteur «tente associations ». A l’année prochaine !

Pierre : feedback sur la 14ème mission chirurgico-médicale (12 au 27 janvier). Première semaine avec une équipe au minimum / 120 consultations le samedi-dimanche pour Pierre/ rangement au bloc op de tout le matériel apporté / 21 interventions en autonomie complète / teaching chirurgical et anesthésie selon les disponibilités. Deuxième semaine arrivée du chirurgien De Keating Edward et de son instrumentiste Sebert Angéline tous deux Nantais et du chirurgien béninois Boboe Jordan / 13 interventions.

Pathologies récurrentes : malformations de la main / séquelles de brûlures nécessitant opérations ou massages locaux et vêtement compressif avec les connaissances de Monique (transmises au physio Frère Philippe).

Caroline : feedback en tant qu’instrumentiste / collaboration avec Monique/ aide ponctuelle pour Sylvain / gestion et partage du matériel avec l’équipe togolaise.

Monique : infos sur les dons avec photo à l’appui / frigo avec Sylvain / matériel physiothérapie avec Monique / matériel d’ostéosynthèse avec Edward/ matériel chirurgical avec Pierre. L’ensemble du matériel laissé provient des récoltes faites en Valais (et à Nantes pour Edward) grâce à Stéphanie et au personnel de l’hôpital qui mettent de côté tous les dispositifs médicaux qui ne sont plus utilisés mais encore en très bon état, cela représente un montant estimé à 30'000.-€ (estimation nécessaire pour traçabilité dans le budget de l’hôpital vis-à-vis des autorités togolaises)

Caroline : explications à propos de la somme de 2’000.- € laissée à la direction de l’hôpital de St Jean de Dieu après le départ de la mission. Le motif voir PV AG 2023 / récoltes grâce à « atelier de l’Avent Grône » aux ventes à la sortie de la messe, les dons d’amis et de connaissances.

Monique : complète avec l’information sur le changement du directeur de l’hôpital à Afagnan l’année dernière et de la proposition par écrit au nom de l’association de prendre en charge les patients les plus nécessiteux. Il faut savoir qu’il n’y a pas d’assistante sociale donc le suivi d’une prise en charge grâce à l’association est très délicat mais attente et confiance dans un feedback du directeur Abraham Adavon.

Pierre : signale que cette somme est destinée à la pédiatrie pour des hospitalisations dont les parents indigents n’ont pas les moyens de régler la facture. A signaler qu’Atacora-Valais a contribué aux frais d’hébergement de la mission à hauteur de 300.-€.

Pierre / Monique : Le Frère Taddeo Carlesso, présent depuis 50 ans en Afrique au sein de la Communauté St Jean de Dieu Bénin – Togo est décédé subitement à Afagnan le jour avant notre arrivée en janvier. Nous évoquons sa carrière au sein de la communauté, le motif de son décès et la cérémonie des funérailles qui ont eu lieu le 26 janvier.

Monique : profite des photos prise lors de l’enterrement pour présenter le Frère Florent / la Sœur Miséricordine Simona (chirurgienne de l’hôpital Afagnan) / Sœur Délia (maison de la joie : orphelinat) / le Père David (institution psychiatrique de Zooti ) / sœur Martine (parrainages enfants à Tanguiéta)

Pierre : Tout au long de la mission le Frère Hugues nous a rejoint le soir autour d’une tisane ce qui a permis des échanges fructueux de part et d’autre. Nous avons notamment évoqué la nécessité d’un inventaire du matériel central et de celui du bloc opératoire de l’hôpital de St Jean de Dieu. Affaire à suivre.

- le 30 janvier présentation de Atacora-Valais faite au Rotary-Rhône de Sion sur invitation de sa présidente Mme Paola Riva-Gapany. Une semaine plus tard entrevue avec Mme Riva-Gapany et M. Wetterwald J.N pour un possible soutien financier d’un projet qui nous a été soumis par le Père David et la Sœur Simona (équipement d’un centre de prise en charge pour toxicomanes). Voir projets 2024.

Monique / Pierre : - début mars matinée de cours « comment remplir correctement les formulaires de Valais Solidaire » pour une demande de subvention de projet.

- le 04 mars en compagnie de Josy triage et préparation du matériel médical et autre (stocké au s/sol de l’Hôpital de Sierre et provenant des hôpitaux, homes, particuliers) et destiné, pour un convoi via Milan, aux hôpitaux de Tanguiéta et Afagnan.

- le 14 mars Pierre, Jacky Antille et 2 ambulanciers se sont rendus au volant de 2 camionnettes pour amener notre matériel et celui de Edelweiss MSG à Cernusco près de Milan dans un centre de psychiatrie des frères de St Jean de Dieu où se trouve un grand local pour stocker et préparer tout le matériel destiné à être envoyé par container en Afrique.

- décision de ne plus s’occuper de cette lourde tâche « récupération / convoi » mais de se tourner vers d’autres aides.

Parrainages et projets 2023

Un autre projet en phase de réalisation (photos à l’appui) «Sœur Ursula» de Materi, mené par Soeur Marguerite, est celui de la transformation de denrées alimentaires comme le Néré (fruit) et le riz de montagne / dizaine de femmes / aire de séchage / un local / une pompe à eau / une machine à décortiquer le riz / un moulin / un mur d’enceinte / Projet estimé à 20.000.- Euros / soumis en avril à Valais Solidaire qui le finance à 60% et Atacora Valais le reste. Ce projet permet aux femmes un revenu pour se nourrir, elles et leurs familles, acheter des produits de base pour la maison, pour l’hygiène. Rapports et photos de là-bas pour un suivi régulier.

Parrainages de Tanguiéta pour 12 enfants (9 filles / 3 garçons) scolarité et apprentissages (coiffure, couture et agriculture) pour une somme de 2400.- euros/ an. Une dizaine de sœurs et frères des parrainés profitent aussi de ce soutien.

Soutien annuel aux sœurs Théatines de Materi pour travaux divers dans leur maison-refuge / plus un parrainage d’une veuve avec 3 enfants. Ce qui représente une somme de 800.- euros / an .

3. Projets 2024

Pierre : - situation géographique Bénin / Togo / Tanguiéta / Materi / Afagnan/ Katihoé / Tokpli

- présentation du projet du centre d’accueil de toxicomanes de Tokpli (Togo) / nécessite l’achat de mobilier, de matériel pour travail éducatif / ce qui représente une somme de 4’950.- euros. La gestion du centre est sous la direction de l’association Saint Camille de Lellis et le diocèse de Aneho.

Le dossier de soutien financier à ce projet a été présenté par le club Rotary Rhône à sa faîtière intercantonale qui donnera réponse en juillet. Pierre propose en attendant cette réponse que la somme soit avancée par Atacora Valais et demande à l’assemblée son accord tout en précisant que l’association peut prendre ce risque en cas d’un refus en juillet.

Vincent : confirme que cette avance financière peut se faire sans gros risque pour les comptes de l’association. L’assemblée donne son accord.

Monique : - nouvelle demande d’aide de la part des 3 jeunes de la Coopérative « St Isidore le laboureur » pour un projet d’élevage ovin (abri pour le matériel / achat 5 mâles et 25 femelles / clôture etc…) Ce projet permettrait de varier l’alimentation de nombreuses personnes. Ces jeunes sont très impliqués auprès de la population locale pour transmettre leur savoir sur l’agriculture / sur l’élevage (photos du poulailler / des plans de construction / cultures …)

- le dossier sera présenté en avril à Valais solidaire en vue d’une aide financière (budget de 16’000.- €). Réponse courant juillet.

Pierre : - un autre projet venant de la Sœur Simona et du Père David pour la construction d’une « maison pour la formation et la sociabilisation des enfants avec troubles cognitifs » dans la région d’ Afagnan. - lecture du dossier de ce projet à l’assemblée. Projet déjà soutenu par une ONG Italienne / les Sœurs Miséricordines d’Afagnan / association Sainte Camille de Lellis.

- Atacora Valais pourrait envisager de prendre à sa charge un poste dans la construction de cette maison d’accueil tel que l’adduction d’eau ou l’installation solaire pour un montant de 15’800.- €.

- ce dossier sera aussi présenté en avril à Valais solidaire pour demande de subvention tout en sachant qu’il sera +/- budgété pour 2025.

- cette année pas de stand Atacora Valais à la manifestation des 5 continents à Martigny où il faut être présent 2 jours durant (10h00-23h00) trop lourd pour l’équipe. En revanche pour le traditionnel « marché de Noël de Sion » un stand de l’association sera effectif 1 jour.

- une invitation raclette en automne selon l’avancée des projets.

- prochaine mission :la date en standby / un 2ème opérateur / les autres membres de l’équipe …. Affaire à suivre.

- en 2025 / 10 ans Atacora Valais / 25 ans Valais solidaire / manifestations communes. Monique s’est inscrite.

4. Comptes 2023 et budget 2024

Vincent : présentation des chiffres du bilan / des comptes d’exploitation / les versements Valais solidaire / dons des privés / bénéfices / cotisations / récoltes dons divers / frais parrainages / frais de projets ... etc … En résumé : Bénéfice net de 7’227.10.- CHF pour un produit d’exploitation de 30’543,44.-CHF.

5. Rapport des vérificatrices des comptes

Monique / Teresa Rotunno ont approuvé les comptes présentés par Vincent ainsi qu’une fiduciaire qui a apprécié la rigueur et la précision de la tenue de ces comptes.

6. Approbation des comptes.

L’assemblée approuve les comptes à l’unanimité et donne décharge au caissier.

7. Election du comité et des vérificatrices des comptes

Les vérificatrices des comptes et les membres du comité sont reconduits avec l’approbation des personnes présentes à cette assemblée générale.

8. Divers

Question : quel matériel laissez-vous après chaque mission ?

Réponse : tout le matériel amené et non utilisé en cours de la mission est laissé sur place.

Question : la douane comment ?

Réponse de Pierre : avant de partir on envoie à la direction de l’hôpital de Afagnan une liste exhaustive du matériel qu’on amène. Cette liste va être validée par le service des douanes togolaises de l’aéroport et par la direction de l’aéroport. Le jour de notre arrivée au passage de nos valises au scanner de la douane de l’aéroport, présentation des documents validés pour éviter l’ouverture et une fouille de tous nos bagages !

A 20h30 Pierre clôt l’assemblée générale qui est suivie d’un apéro !

Caroline Zufferey, secrétaire

Newsletter Atacora-Valais. Novembre 2023

Dec. 8, 2023
IMG_6807

1.Projet de transformations de produits agricoles par un collectif de femmes (Matéri, Bénin).

Après le succès pérenne du projet St Isidore Laboureur de réalisation d’un système d’irrigation d’un ha de cultures maraîchères biologiques (voir newsletter de novembre 2022), nous avons à nouveau été sollicités par les Soeurs Théatines de Materi pour soutenir financièrement un projet sur 2 ans initié par Soeur Marguerite et destiné à la transformation de produits agricoles locaux (riz de montagne et néré-moutarde africaine) par un collectif de femmes.

Atacora-Valais participe pour :

- la construction d’une plateforme de séchage des céréales et autres denrées.

- la fourniture d’ustensiles et d’outils dont 1 moulin à graines.

- l’achat du riz et du néré pour le démarrage de l’activité.

- la construction d’une clôture pour la protection du terrain et la fourniture d’une pompe à eau.

Le budget total est de 20’148.- CHF dont 60 % (12’088.-CHF) est pris en charge par Valais-Solidaire qui a accepté le projet en juillet 2023.

Le but de ces activités est de fournir aux femmes participant au projet un revenu leur permettant d’acheter des produits de première nécessité -notamment pour l’hygiène-, d’améliorer la qualité de leur alimentation (et celle de leur famille) ainsi que l’accès à une eau propre.

2. Festival des 5 Continents. 23 et 24 juin, Martigny.

C’est avec plaisir que nous avons pu renouer avec la tenue d’un stand au Festival des 5 Continents à Martigny les 23 et 24 juin derniers.

La sympathique présence de Caroline Zufferey, Stéphanie Musy, Sylvain Tosetti et Vincent Imstepf nous a bien aidé.

Notre but principal est l’information mais la vente d’artisanat nous a permis de récolter quelques centaines de francs. Si nous en avons la possibilité nous serons présents en 2024

3. Jubilé d’Or de l’Hôpital St Jean de Dieu de Tanguiéta.

Le 30.9.2023 a eu lieu la messe solennelle (visible sur youtube!4h!) et la fête célébrant le Jubilé d’Or de l’Hôpital St Jean de Dieu de Tanguiéta fondé en 1970. La fête a été reportée de 3 ans en raison de l’épidémie de Covid. L’ensemble des manifestations liées à cet évènement s’est étalé sur plusieurs jours. Nous avons fourni un témoignage (visible sur le site www.atacora-valais.org) sur notre collaboration avec l’Hôpital de Tanguiéta, témoignage qui fera partie du Livre d’Or publié à cette occasion.

Nous avons aussi participé à un webinaire regroupant tous les coopérants locaux ou étrangers et le corps médical local, moment d’échange apprécié par toutes et tous. Si la poursuite des missions telles que nous les avons connues est à un tournant en raisons de difficultés à trouver de la relève et en raison de la situation sécuritaire dans le Nord du Bénin, il faut souligner les acquis des transmissions de compétences apportées par les coopérants et du coup la qualité des prestations fournies par les médecins et chirurgiens locaux dans des domaines aussi divers que la néphrologie, la chirurgie pédiatrique, le traitement des fistules obstétricales entre autres exemples.

La cérémonie du dimanche, au cours de laquelle un hommage particulier a été rendu au Frère Florent, cheville ouvrière de cet Hôpital, s’est terminée avec l’inauguration du tout nouveau bâtiment des urgences.

IMG_3648

4. Marché de Noël. Sion le 16.12.23.

Grâce à la généreuse invitation de sa direction, Atacora-Valais sera présente le samedi 16 décembre de 11h à 21h au Marché de Noël de Sion sur la Place du Midi à la Tente des Solidarités (devant la Pharmacie du Midi). Venez nombreux nous y rejoindre pour partager un moment.

5. Mission 2024.

Une nouvelle mission médico-chirurgicale – la 14e ! - est prévue du 12 au 27 janvier prochains à l’Hôpital St Jean de Dieu d’Afagnan au Togo, avec un accent particulier sur la chirurgie de la main en plus de la chirurgie réparatrice, grâce à la participation du Dr Edward de Keating de Nantes qui avait déjà participé à une mission à Tanguiéta avec nous en 2017. Pour le reste l’équipe devrait comprendre les mêmes participants qu’en janvier 2023 (voir le rapport de mission détaillé sur le site).

Image collée 40

6. Divers.

Depuis ce printemps nous pouvons compter sur l’engagement efficace de notre nouvelle secrétaire, Mme Caroline Zufferey.

Le site internet www.atacora-valais.org est à nouveau opérationnel après une pause trop longue due à une mise à jour défectueuse de notre ancien site d’hébergement. Cédric Tissières, informaticien, nous a gracieusement mis sur pied un nouveau site et nous fournit aussi l’hébergement.

Notre prochaine Assemblée Générale est fixée au mars 2024. Retenez la date. Les informations complémentaires vous parviendront au début février avec l’ordre du jour, en même temps que vos attestations de don.

L’ensemble du Comité tient encore une fois à vous remercier toutes et tous pour votre générosité et votre soutien qui, année après année, nous permet d’apporter une aide précieuse à des personnes dans la précarité et aux institutions qui oeuvrent auprès d’elles. C’est une grande fierté pour Atacora-Valais et ses membres de voir des projets très concrets, correspondants à des besoins précis, se réaliser (médical, formation, agriculture) et des enfants pouvoir suivre l’école puis une formation

professionnelle jusqu’à l’obtention de leur diplôme.

NOUS NE DIRONS JAMAIS ASSEZ MERCI POUR TOUTES CELLES ET CEUX QUE

VOUS SOUTENEZ PAR VOS DONS ET COTISATIONS.

Si votre cotisation n’est pas à jour ou si vous souhaitez faire un don vous trouverez les indications sur la page d'accueil du site (documents- bulletin de versement)

Nous vous souhaitons de belles Fêtes de fin d’année

et au plaisir de vous

voir en 2024.

P1000887

Jubilé d'or de l'Hôpital de Tanguiéta. Témoignage

Sept. 30, 2023

Jubilé d’Or de l’Hôpital St Jean de Dieu de Tanguiéta. Témoignage écrit à la demande de la direction de l'Hôpital.

Pierre et Monique Schertenleib, Atacora-Valais, Sion, Suisse.

En juin 2010, lorsque IB nous a déposé devant la maison des coopérants de l’Hôpital, nous n’imaginions pas, Monique et moi, que nous y reviendrions chaque année pour une nouvelle mission pendant plus de 10 ans. Mais nous nous sommes vite rendu compte que cet Hôpital avait une âme et qu’une fois que l’on y avait travaillé et rencontré ses collaborateurs, les nombreux patients et découvert les alentours, que tout cela agissait comme une force d’attraction irrésistible.

Les gens : nous n’allons pas tenter de nommer chacun par peur d’un oubli et si nous mentionnons quelques personnes, que les autres ne se sentent pas lésés. Nous avons eu la chance de faire des rencontres marquantes parmi toutes les personnes travaillant dans l’Hôpital et dans toutes les fonctions avec un esprit de dévouement inégalable et souvent avec des compétences remarquables que ce soit dans le corps médical (Guy, René, Alassan, Léopold, Jordan) au bloc opératoire (Basile, Emilie), le personnel infirmier (Sr Cristina, Seybou), l’administration (Sr Sophie-Aimée), la pharmacie (Gianmario), le service de maison (Sr Carmen) etc. Les rencontres au fil des années de nombreux coopérants d’horizons divers a constitué un vrai enrichissement. Cette mixité sociale, professionnelle et de nationalités diverses, cette richesse de rencontres sont irremplaçables.

Les patients : nous avons découvert la responsabilité que nous avions quand nous avons compris que des gens s’endettent ou vendent de leurs biens pour se faire soigner. Ils font aussi des dizaines, centaines de kilomètres pour accéder à la consultation et parfois se faire dire qu’il faudra revenir l’année prochaine (quelle que soit la raison : fin de mission, programme plein, problème autre de santé à résoudre au préalable) pour bénéficier d’une intervention. Il y a donc beaucoup de détermination et beaucoup de gratitude (je n’ai vu nulle part ailleurs un patient faire 800 km pour venir en consultation y montrer le résultat de son opération d’1 année auparavant et simplement remercier pour celui-ci). Il faut aussi se familiariser à la grande diversité des langues parlées par les patients, faire confiance aux traducteurs en acceptant parfois des approximations lorsqu’il faut 2 niveaux de traduction entre le patient et le consultant. Heureusement les pathologies présentées sont le plus souvent très parlantes !

L’Hôpital : Nous avons découvert un Hôpital bien conçu, relativement bien équipé qui a évolué au fil des années. Nous avons pu voir entre autres le développement de la télémédecine, la création du laboratoire de pathologie, la mise en place du scanner et nous avons pu inaugurer la nouvelle salle d’opération. Les hôpitaux du Valais passant dans beaucoup de domaines à l’usage unique et se débarrassant de matériel de qualité nous avons pu acheminer et faire acheminer par containers depuis Milan quantité d’équipements variés. Cela va du bassin réniforme à l’onduleur en passant par beaucoup de matériel chirurgical. A la demande, notre association Atacora-Valais a fourni régulièrement des médicaments faisant défaut sur place.

Bien sûr, il y a eu des drames avec la fièvre de Lassa qui a emporté le Dr Ahouanou et des membres du personnel infirmier, le Covid qui a gravement affecté la fréquentation de l’Hôpital, des départs et des sous-effectifs dans le corps médical qui ont mis une pression très forte sur les présents. Mais à chaque fois vous avez trouvé les ressources nécessaires pour que votre mission puisse se poursuivre.

Les missions : Nous avons donc commencé en 2010 et effectué 11 missions de 2 à 3 1/2 semaines jusqu’en 2021. J’ai géré l’aspect médico-chirurgical des missions et Monique a commencé par exercer dans son métier de physiothérapeute, mais pour différentes raisons, notamment la difficulté d’exercer une tâche physique dans un service et des chambres de malades surchauffées, elle a ensuite petit à petit bifurqué vers l’école des patients puis le bloc opératoire où elle a pu officier efficacement comme aide de salle. Nous avons pu dès le départ mesurer que la chirurgie réparatrice et la chirurgie de la main étaient bien adaptées au contexte des pathologies que nous avons rencontrées. Il faut souligner le bon travail en amont des missions avec des patients sélectionnés, convoqués, en attente. Nous avons découvert également l’importance considérable de certaines pathologies comme les séquelles de brûlures et de traumatismes qui ont représenté quasiment la majorité des cas que nous avons opérés, et ce chez une majorité d’enfants. Dès 2011 nous avions pu mettre sur pied une convention de collaboration entre l’Hôpital du Valais et l’Hôpital St Jean de Dieu de Tanguiéta facilitant la mise sur pied des missions et permettant par exemple une collaboration avec le secteur technique (le responsable technique de l’Hôpital de Sion, P-A Debons a participé à une mission et Frère Victor a pu faire une formation d’un mois à Sion). Conscients aussi de la nécessité de ne pas surcharger encore plus les équipes du bloc opératoire nous avons pu dès 2014 mettre sur pied le plus souvent des missions avec une équipe complète : chirurgien(s), anesthésiste(s), instrumentiste, aide de salle. Cela a permis aussi de faire découvrir une réalité différente aux membres de ces missions, faire de l’enseignement auprès de jeunes collègues. Nous avons que ce soit au niveau chirurgical, anesthésique ou para-médical pu partager des connaissances avec les équipes sur place, toujours dans un bon état d’esprit. Certains participants aux missions sont venus plusieurs fois (Josy, Sylvain, Ilias, Teresa) mais tous les participants ont vécu une expérience positive et doivent être remerciés.

Atacora-Valais : Dès 2015 nous avons créé l’Association Atacora-Valais dans le but de renforcer la collaboration avec les Hôpitaux St Jean de Dieu de Tanguiéta et Afagnan, de développer des activités dans le domaine de l’éducation entre autres et de sensibiliser les gens en Suisse à la réalité locale du Nord du Bénin et du Sud du Togo. Nous avons pu ainsi récolter des fonds pour des projets en relation avec nos activités : financement de la mise en route du scanner (Tanguiéta et Afagnan), financement de l’opération moustiquaire (Tanguiéta), achat de matériel et de médicaments.

Les alentours : la découverte de la réalité locale nous a conforté dans la nécessité de poursuivre notre action dans le domaine médical et para-médical mais également d’élargir celle-ci dans le domaine de l’éducation notamment par des parrainages d’enfants défavorisés pour leur scolarité et formation professionnelle.

Frère Florent : nous n’avons fait sa connaissance qu’en 2011 à Cernusco, après notre première mission et avant la 2e. Tout le monde sera d’accord de relever son immense charisme et sa volonté hors norme, son endurance au travail et au mal. Comment ne pas tomber sous le charme ? Nous mesurons le privilège de cette rencontre et de l’amitié qui s’est créée au fil des années. Tout le monde sait aussi que l’Hôpital de Tanguiéta n’existerait pas comme il est sans son incroyable investissement tout au long de ces 50 années ! Si sa récente maladie l’a bien affecté, il semble reparti avec une énergie renouvelée (avec la promesse de ne pas trop en faire, mais personne n’y croit vraiment). Heureusement qu’il a pu former une relève qui, nous l’espérons, permettra à cet hôpital de continuer sur sa belle lancée. Nous poursuivons actuellement notre activité à Afagnan en espérant toujours pouvoir revenir un jour à Tanguiéta. Notre modeste contribution à la vie de cet Hôpital nous a apporté plus que ce que nous avons pu y amener. Notre priorité est maintenant de trouver la relève dans le but de pérenniser notre action.

Longue vie à l’Hôpital St Jean de Dieu de Tanguiéta.

PV de l'Assemblée Générale 2023

March 15, 2023

Assemblée générale ordinaire du 15 mars 2023

Procès-verbal

L’AG s’est tenue dans une salle des Halles Margelisch mise à disposition gracieusement.

18 personnes sont présentes et 15 se sont excusées.

Pierre Schertenleib ouvre la séance à 19h00 en remerciant les personnes présentes. L’ordre du jour est validé par l’assemblée.

  1. PV de l’assemblée générale du 28 mars 2022

Le procès verbal de l’assemblée générale 2022 sur l’année 2021 est accepté à l’unanimité des membres présents.

  1. Rapport d’activités

Le rapport d’activités 2022 et jusqu’à ce jour est fait conjointement par Pierre et Monique Schertenleib.

  • Un retour est fait sur la fin du projet St Isidore Laboureur (Mehroun-Materi). Si le projet d’installation d’un système d’irrigation d’un hectare de cultures maraîchères bio a été terminé administrativement fin 2021, il y a eu encore quelques mouvements financiers début 2022. Ce projet, financé conjointement avec Valais Solidaire, a été achevé en respectant le budget (CHF22’000) et a bénéficié d’un généreux soutien de la Ville de Sion (CHF 5’000). Toute information complémentaire, concernant cette belle aventure, se retrouve dans la dernière Newsletter de novembre 2022. On souligne encore une fois, comme éléments très positifs non programmés lors de l’élaboration du projet, la diversification de l’alimentation et la diminution des dysenteries par l’accès à de l’eau propre du forage par la population locale.
  • Mars 2022 : Même si les détails en sont rapportés dans la newsletter de novembre 2022, un rappel est fait de la mission médico-chirurgicale de mars 2022 à Afagnan.
  • Juin 2022 : Monique et Pierre ont participé à l’assemblée générale de Valais Solidaire ainsi qu’aux portes ouvertes de leurs nouveaux locaux à Martigny.
  • Septembre 2022 a eu lieu le briefing des participants (4 nouveaux) à la mission médico-chirurgicale de janvier 2023.
  • Les dernières nouvelles du Frère Florent (fondateur et chirurgien de l’Hôpital de Tanguiéta, depuis plus de 50 ans en Afrique, etc.) étaient préoccupantes (voir newsletter 11.2022) avec une atteinte infectieuse sévère de la colonne vertébrale. Sa récupération a été spectaculaire, sinon miraculeuse, suite au traitement. Il n’aura pas besoin d’une fixation chirurgicale de la colonne et marche sans corset ! Nous avons eu le Frère Florent au téléphone lors de notre assemblée pour le saluer et lui transmettre nos meilleurs messages. En retour il remercie du fond du coeur Atacora-Valais pour ses actions et son soutien. Il devra subir encore une intervention (carotide) et espère ensuite pouvoir retourner en Afrique. Nous allons continuer à lui apporter nos bonnes ondes.
  • Novembre 2022 : envoi habituel de l’argent au Bénin pour les parrainages ainsi qu’un don exceptionnel de CHF 1000.-- pour les sœurs de Materi en plus de la contribution annuelle. Une personne d’Uvrier et sa fille ont effectué un saut en parachute comme défi sponsorisé. L’argent récolté a été distribué à des œuvres apportant un soutien aux femmes dans différents domaines. Materi a été choisi pour son accueil de jeunes femmes fuyant le mariage forcé.
  • Tout au long de cette année 2022 récolte de matériel médical dans les hôpitaux-EMS-CMS et réception de cartons de layette tricotée par Mme Gaspoz.
  • Janvier 2023 : Mission médico-chirurgicale à l’Hôpital d’Afagnan (du 06 au 20.01) avec une équipe complète : 2 chirurgien-ne-s (Clara Schaffer, Pierre Schertenleib), 2 anesthésistes (Dr Sylvain Tosetti et Jérémy Loperetti), 1 instrumentiste (Caroline Zufferey), 1 aide-instrumentiste physio (Monique Schertenleib) et 1 éducateur spécialisé (Michel Lhande). Les différents aspects de la mission sont présentés et illustrés: travail au bloc opératoire, cours aux physios (CS et MS), dons divers (layette Mme Gaspoz, mat médical pour la pédiatrie (CZ), pour Katihoé (de la part des Imstepf), bonne relation avec les frères pour la prise en charge de cas difficiles (MS), accueil général très agréable. Le rapport complet de la mission sera sur le site internet dès qu’il sera à nouveau pleinement fonctionnel.
    Il faut encore relever qu’un nombre non négligeable de patients ne se présentent pas pour l’intervention programmée faute de moyens financiers. La pauvreté est vraiment un problème lancinant et l’Ĥôpital d’Afagnan, lui-même dans une situation financière difficile, ne dispose pas de ressources pour la prise en charge gratuite des nécessiteux. Nous devons donc envisager, en concertation avec la direction de l’Ĥôpital, d’un moyen de prise en charge par Atacora-Valais des coûts d’intervention et d’hospitalisation pour les patients qui ne peuvent y faire face lors de notre prochaine mission.
  1. Présentation d’ Edelweiss Medical Support Group

Rémy In-Albon, ambulancier et président de EMSG rappelle les tâches importantes et méconnues d’un ambulancier, avant de présenter à l’assemblée son association qui a pour but de fournir du matériel destiné au domaine du préhospitalier et de développer un programme de formation pour les ambulanciers et les services d’ambulances dans des pays en voie de développement. Grâce aux contacts établis avec notre association, Rémy In-Albon a pu se rendre à l’hôpital Saint Jean de Dieu d’Afagnan à l’automne 2022, ce qui lui a permis de constater les besoins en matériel et de formation en médecine d’urgence. Un beau projet qui a passionné son auditoire. Pour Rémy In-Albon une nouvelle mission est prévue encore ce mois de mars.

  1. Projets 2023
  • Un nouveau projet émerge, mené par Sœur Marguerite, sœur béninoise de Materi. Il s’agit de la transformation de produits agricoles par les femmes. Notre participation servirait à : la construction d’une plateforme pour le séchage des céréales, la fourniture d’outils dont un moulin à graines, la construction d’une clôture pour la protection du terrain et la fourniture d’une pompe à eau. Le budget est devisé entre 6000/8000 euros. Nous souhaitons soumettre ce projet à Valais solidaire d’ici fin avril.
  • Le 23 et 24 juin tenue d’un stand à la fête des 5 continents à Martigny. Monique demande de l’aide au stand.
  • Recherche d’une relève pour assurer la pérennité des missions médico-chirurgicales. Des contacts sont en cours dans le domaine de la physiothérapie.
  • Trouver une personne pour le secrétariat pour remplacer Micheline Zimmermann qui termine son mandat lors de la présente AG.
  • Assurer un transport du matériel encore stocké à Sierre vers Milan pour une prochaine expédition par container.
  • Cours de Valais Solidaire selon programme.
  • Entreprendre une réflexion et des démarches pour une prise en charge des frais d’opération et d’hospitalisation des patients démunis lors de la prochaine mission. Il faudrait compter sur un budget de 4'500 à 6'000 CHF.
  1. Comptes 2022 et budget 2023.

M. Vincent Imstepf soumet les comptes à l’assemblée avec un focus sur le bilan final du projet St Isidore Laboureur. Le bilan des comptes de l’Association fait état pour 2022 d’un bénéfice de CHF 13 585,25.

Les comptes seront consultables auprès du secrétariat.

Le budget 2023 reste dans les grandes lignes fidèle à celui de 2022 à l’exception du nouveau projet à Materi, s’il se concrétise, et de l’éventuelle participation aux frais d’intervention-hospitalisation lors de la prochaine mission (cf supra).

  1. Rapport des vérificatrices des comptes.

Le rapport des vérificatrices des comptes,Mmes Teresa Rotunno et Monique Schertenleib, est lu par cette dernière. Il y est recommandé d’approuver les comptes et de donner décharge au caissier.

  1. Approbation des comptes 2022 et du budget 2023

Les comptes sont approuvés à l’unanimité des membres présents et décharge est donnée au caissier. Un tout grand merci au caissier, Vincent Imstepf, pour son important et rigoureux travail.

  1. Elections

Les membres du comité, les vérificatrices des comptes sont reconduits dans leur fonction, il s’agit de Pierre Schertenleib, Vincent Imstepf, Stéphanie Musy, Monique Schertenleib et Teresa Rotunno.

Micheline Zimmermann ne fera plus partie du comité, Pierre et Monique la remercient et lui offrent un présent. Elle est très touchée de l’attention.

  1. Divers

Pas de divers.

La séance est suivie d’un apéritif.

  • Micheline Zimmermann

PV assemblée générale 2021

March 26, 2021

Conformément à notre courrier de février 2021, envoyé à tous les membres, l’AG d’Atacora-Valais ne peut à nouveau se faire sous sa forme habituelle en raison des directives de la Confédération relatives au COVID-19.

Le comité, s’étant appuyé sur l’ordonnance 2 (818.101.24, sect 3, art 6a) du Conseil Fédéral, a nommé, en tant que déléguée représentant l’ensemble des membres d’Atacora-Valais, Mme Chantal Moos. Celle-ci ne pouvant finalement être présente c’est Mme Jocelyne Eigenmann qui nous a fait le plaisir d’accepter ce mandat. L’assemblée générale a eu lieu le 26 mars à 19h00 en visio-conférence en présence :

  • du président Pierre Schertenleib,
  • du trésorier M. Vincent Imstepf,
  • des vérificatrices des comptes Mme Monique Schertenleib et Mme Teresa Rotunno,
  • de la déléguée des membres Mme Jocelyne Eigenmann
  • de la secrétaire Mme Micheline Zimmermann

1 - PV assemblée générale du 20 mai 2020
Le procès verbal de l’assemblée générale 2020 sur l’année 2019 est accepté à l’unanimité sans remarques.

2 - Rapport du Comité
Le rapport du comité a été envoyé en février 2021 sous forme de Newsletter avec l’ordre du jour de l’AG.

3 - Comptes 2020
M. Vincent Imstepf soumet les comptes aux personnes présentes.

Le résultat d’exploitation pour 2020 est de CHF 4 356.-

Remerciements à M. Imstepf pour son travail, il a aussi suivi une formation organisée par Valais Solidaire afin d’adapter notre comptabilité à la norme RPC21 et a acquis pour l’Association un nouveau logiciel pour une comptabilité double telle que demandée par Valais Solidaire pour répondre aux exigences de la DDC.

4 - Budget 2021
A l’exception notable du projet d’irrigation de cultures maraîchères de Materi dont un peu plus de 8’000.- Chf seront à charge de notre Association (cf divers), le budget reste dans les grandes lignes fidèle à celui de 2020. Nous attendons le déblocage de la situation actuelle pour de nouveaux projets.

5 - Rapport des vérificateurs des comptes et approbation des comptes
Les comptes, établis par M. Vincent Imstepf, ont été vérifiés par Mmes Teresa Rotunno et Monique Schertenleib. Elles recommandent leur approbation.

6 - Approbation des comptes 2020 et du budget 2021
Les comptes et son rapport signé sont approuvés à l’unanimité et décharge est donnée au caissier.

7 - Elections (tacites)

Vu la situation, les élections se font tacitement. Il existe un désir d’élargir le comité en l’ouvrant à des membres plus jeunes qui pourraient faire souffler un vent nouveau et premettre de pérenniser notre action.

8 - Divers

  • Monique et Pierre Schertenleib , ainsi que Vincent Imstepf ont suivi, fin 2020, des cours de formation organisés par Valais Solidaire : Système de contrôle interne et gestions des risques (MS et PS), Comptabilité RPC21 (VI cf ci-dessus). Une personne du comité(PS) va suivre en 2021 le cours de Valais Solidaire contre le harcèlement et les comportements sexuels répréhensibles. Ces cours sont des pré-requis pour que notre Association soit pleinement reconnue par Valais Solidaire et pour l’obtention d’aide-financement de projets de la part de Valais-Solidaire.
  • Pierre et Monique vont soumettre un projet, avant le 30 avril 2021, à Valais Solidaire afin d’obtenir une aide de leur part pour le réaliser. Il s’agit d’une aide pour un forage et un système d’irrigation qui alimenterait en eau 1ha de cultures maraîchères biologiques, subvenant ainsi aux besoins de plus de 20 familles dans la région de Materi. Ce projet est porté par la Coopérative agricole St Isidore laboureur créée par trois jeunes diplômés du lycée technique agricole de Natitingou sur l’impulsion des Soeurs Théatines de Materi. Il s’inscrit dans le prolongement de l’action de l’Association en faveur de l’éducation par une aide à l’installation dans la vie professionnelle. Ce pojet sera chapeauté et encadré par les Sœurs de Materi, et elles géreront les finances. Le coût total du projet s’élève à un peu plus de 20’000.-Chf dont 2/3 pris en charge par Valais-Solidaire si le projet est accepté. La décision de Valais Solidaire tombera fin juin.
  • Une fois vaccinés et si la situation le permet Pierre et Monique envisagent de partir en mission à Tanguiéta fin juin début juillet.
  • L’Association présentera en septembre un stand à l’occasion de la manifestation « T’as où le garage ? » à Uvrier.

Micheline Zimmermann

La Pandémie de Covid 19 à Tanguiéta

Aug. 17, 2020

Et …… oui, malheureusement, la triste tendance des épidémies ne fait que s’allonger et s’aggraver dans un contexte de pauvreté chronique, d’ignorance et de fragilité.

Le COVID 19 qui a enflammé le monde entier envahit aussi directement et indirectement ce coin d’Afrique et l’hôpital St Jean de Dieu de Tanguiéta tente depuis plusieurs mois de répondre à ce nouveau besoin sanitaire.

Tout d’ab ord, l’hôpital a dû investir dans des moyens de barrière indispensables pour identifier les malades, les protéger et protéger l’ensemble du personnel (> 350) avec la mise à disposition de nombreux points d’eau pour le lavage des mains à partir de l’entrée des malades et des accompagnants; fournir des quantités importantes de solution hydro-alcoolique et des montagnes de gants jetables, de masques en tissu fabriqués par nous ou par des tailleurs de la ville.

Alors que nous étions équipés de tout cela en quelques jours, notamment avec la fermeture de toutes les frontières et même isolé du sud du pays, l’hôpital s’est pratiquement vidé aussi en raison de la grande crainte qu’en venant à l’hôpital, vous puissiez contracter le tant redouté VIRUS…

En réalité, l’ hôpital est rapidement redevenu presque plein mais avec des malades de la zone de santé de Tanguiéta, graves, nécessitant des soins intensifs coûteux, accueillis en urgence souvent après des semaines de soins indigènes et …. sans un sou en poche pour nous aider. …

La pédiatrie de 115 lits, qui n’a jamais connu de jours avec moins de 100 enfants, est restée près de deux mois avec une occupation inférieure à 50%; un jour, il est descendu à 28 hospitalisés …..

En attendant, autour de l’hôpital, des myriades de patients atteints d’autres maladies que le COVID 19 sont décédés, des malades qui auraient pu facilement se remettre à l’hôpital …

Si la peur du COVID19 a provoqué un véritable massacre, les implications socioculturelles négatives ont été et restent énormes: retour massif aux guérisseurs, sectes religieuses et automédication avec des produits contrefaits provenant principalement du Nigeria.

A l’hôpital il y avait un vide dans la fréquentation de l’ambulatoire, principale source d’autofinancement avec tout ce que cela induit comme dérivés : pharmacie, laboratoire d’analyses, phytothérapie, ozonothérapie, radiologie etc …. Dans ce contexte, les dépenses de fin de mois sont devenues un casse-tête sans compter les factures, notamment pour les médicaments et les fournitures médicales …

… et malheureus ement, malgré toutes les précautions, deux de nos médecins ont été contaminés ainsi que 2 sages-femmes et 4 infirmières et deux techniciens de laboratoire que nous avons mis en soins et confinés dans leurs appartements sous surveillance quotidienne. Heureusement, tout le monde va bien et cette semaine, ils vont commencer et sortir de l’isolement et réintégrer leurs équipes de travail.

Heureusement, les enfants ne semblent pas touchés pour l’instant et nous espérons qu’ils le resteront car, du fait de la saison des pluies, l’affluence a repris même si ce n’est pas comme les autres années de la même période de mai à novembre pendant lesquelles le paludisme fait rage et tue beaucoup plus que COVID 19. Hier, 170 enfants sont hospitalisés, dont la plupart sont victimes de paludisme tandis que les autres souffrent de typhus intestinal, de maladies respiratoires sévères, de malnutrition sévère, etc.

Jusqu’à quand ? Par quels moyens allons-nous continuer à lutter contre
ce virus maléfique et invisible?

Compte tenu de l’efficacité d’ARTEMESINA Annua pour le traitement et la prévention de la maladie, nous nous sommes lancés dans la culture de cette plante dans notre Ferme di Sépounga et une première récolte satisfaisante a été réalisée et rapidement utilisée … maintenant nous continuons la culture mais elle sera mûre seulement dans 3 semaines …

Nous attendons avec beaucoup d’espoir l’arrivée du Container très bien financé par les Amis de Tanguiéta et par d’autres qui ont proposé de nous aider avant même de nous exprimer et parmi eux les Amis du Groupe Missionnaire “UN PEZZO PER LA VITA” de Merano (Italie) toujours attentif même si non sollicité.

Mais cela prendra encore du temps … après tout sur place, même avec l’argent c’est très difficile de trouver surtout les médicaments …

Nous prions pour que la pandémie se termine bientôt, que le vaccin soit trouvé et distribué et …

MERCI à ceux qui pensent à nous et à ces pauvres gens qui souffrent et meurent chaque jour.

Tanguiéta, le 17 Août 2020.

Fr Florent Dr G.B. PRIULI

L’Hôpital de Tanguiéta à l’heure du Covid-19

April 28, 2020

Les activités d’Atacora-Valais en Suisse sont en stand-by : les différentes manifestations auxquelles il était prévu de participer ( 5continents à Martigny, 20 ans de Valais-solidaire à Sierre, etc) sont annulées. La récolte de matériel et son acheminement à Milan est bien entendu pour l’heure impossible et les missions sur place (Tanguiéta ou Afagnan) sont suspendues jusqu’à nouvel avis. Mais nous maintenons le contact notamment avec Frère Florent qui a pu nous donner des nouvelles fraîches.

A l’Hôpital St Jean de Dieu de Tanguiéta, hôpital de plus de 300 lits -référence dans la région, des mesures de prévention et d’information ont été rapidement prises. Aucun cas de Covid19 n’a été diagnostiqué dans la région jusqu’à maintenant.

Personnel, patients ont été, sont informés sur les gestes barrière, les distances de sécurité et l’hygiène des mains en particulier.Chaque personne qui rentre dans l’enceinte de l’hôpital doit porter un masque. Des fontaines ont été installées à plusieurs endroits pour le lavage des mains et l’Hôpital produit lui-même de la solution hydro-alcoolique et confectionne des masques en tissu.

La consultation a été ré-organisée avec des petits groupes de patients à la fois dans l’espace d’attente (permettant le respect des distances).

Ces mesures représentent ce qui peut être entrepris car il n’y aurait pas de ressources pour la prise en charge de patients gravement atteints de Covid19.

Aux dernières informations (26.4) des tests devraient arriver sous peu -tests rapides avec confirmation dans un labo de la capitale si positifs- avec des traitements de chloroquine et azithromycine pour les positifs. Ces tests seront destinés en priorité au personnel de l’Hôpital puis à la population en général.

L’activité opératoire est restreinte, orientée principalement sur les urgences. Un effet positif du couvre-feu est une diminution significative des accidents de la circulation.

La fréquentation de l’Hôpital a très fortement diminué depuis le début de l’épidémie.Les gens ont peur de se rendre à l’Hôpital et d’y attraper le Covid. Ils se tournent encore plus qu’à l’habitude vers la médecine traditionnelle avec parfois des évolutions très défavorables voire fatales, certains tradipraticiens n’étant pas fiables. En période normale le recours à l’Hôpital se fait plus rapidement en seconde intention quand cela va mal avec les traitements des guérisseurs.

La région, en plus du paludisme p.ex, souffre chroniquement de problèmes de fièvre typhoïde et les admissions pour cette pathologie (surtout des perforations intestinales) diminuent significativement. Enfin les missions médico-chirurgicales européennes normalement régulièrement présentes tout au long de l’année sont interrompues depuis début février.

Cette baisse globale de l’activité porte un coût économique important à l’Hôpital et si cela venait à durer il serait compliqué de payer les salaires des employés.

Il y a un certain confinement de la population et un couvre-feu, les écoles sont fermées. Le pays est coupé en 2, les cas de Covid19 étant concentrés dans le sud et la circulation des personnes est quasi impossible entre les 2 zones (réservé aux motifs graves et seulement sur autorisation préfectorale).

Les bus assurant normalement le transport de personnes entre Cotonou et l’Atacora ne font plus que du transport de marchandises. Les frontières sont officiellement fermées.

A Tanguiéta et la province de l’Atacora il n’y a apparemment pas de famine actuellement parmi cette population rurale.

Uvrier, le 28 avril 2020.

Nouvelles de Materi

April 26, 2020

Materi, fin avril 2020.

Nous sommes depuis plusieurs semaines en confinement pour la prévention de la contagion du fameux virus qui, selon les nouvelles que nous recevons, fait des ravages dans le monde entier.

Nous avons des nouvelles d’Espagne, et pensons et prions pour vous et vos familles vu que vous êtes au coeur du cyclone.

Le gouvernement du Bénin accorde beaucoup d’importance au problème pour que notre pays ne tombe pas dans la pandémie car ici et dans toute l’Afrique ce serait fatal vu le manque de moyens pour y faire face.

Dans la mission et dans tous les villages on met en pratique les conseils pour éviter la contagion : lavage des mains, distance sociale d’1m minimum et chacun chez soi. C’est difficile à réaliser car ici on vit au coude à coude. Nous portons tou(te)s des masques multicolores fabriqués maison en espérant qu’ils nous protègent un peu.

Les filles en pension sont restées ici, vu que chez elles elles seraient plus exposées.

Nous avons fait un programme d’activités pour qu’elles soient occupées pendant la journée. Nous essayons de leur apprendre à lire et écrire en Biali, leur langue, et aussi en espagnol.

Sor Ana leur apprend à tricoter avec de la laine, et elles ont déjà fait plusieurs bonnets que portent surtout les hommes, même si la température atteint ici les 47°C. Elles essayent de les vendre à 1000.- Francs CFA (1,5 euro) pour gagner un peu d’argent.

Mais les journées passent vite entre préparer à manger, nettoyer l’internat, plusieurs heures d’étude et de prière.

La nuit comme il fait très chaud, on met la télé au frais pour voir un film qui leur plaise et les instruise.

Heureusement nous avons une grande cour pour courir et faire de l’exercice.

Beaucoup parmi vous, vous êtes intéressés de notre situation, merci beaucoup. De notre côté nous prions pour que ce mal s’éloigne du monde entier.

Nous tirerons beaucoup de leçons de vie et devons nous rendre compte qu’il existe autre chose que gagner, être le premier, habits, prestige etc.

Il y aura plus de joie, d’affection, de solidarité, de paix. E je ne voudrais pas croire que ceci est une utopie. Ensemble nous y arriverons.

Un fuerte abrazo y siempre en nuestra oraciòn.

Soeur Carmen Manzo pour La Communauté de Materi.

(traduction Monique Schertenleib)

Action moustiquaires 2019

Dec. 4, 2019

Pour 4.-CHF vous fournissez une moustiquaire de lit à un patient quittant l’Hôpital de Tanguiéta (nord du Bénin).

Les moustiquaires sont efficaces dans la prévention du paludisme. Cette maladie est en recrudescence cette année dans le nord du Bénin.

L’Hôpital de Tanguiéta a décidé de fournir cette année 6’000 moustiquaires de lit aux patients quittant l’Hôpital.Elles leur seront vendues au prix coûtant de 4.-CHF, mais beaucoup de patients n’ont pas de moyens et dans ce cas les moustiquaires leur seront offertes.

Atacora-Valais a décidé de prendre en charge les coûts liés à ces dons estimés à environ 6’000.- CHF.

Merci de votre soutien!

Pour rappel: IBAN CH88 0076 5001 0256 4880 5

PV assemblée générale 2019

March 13, 2019

Assemblée générale du vendredi 13 mars 2019 à 19 heures.

Procès-verbal

L’assemblée générale d’Atacora se déroule dans une salle mise à disposition par les Halles- Margelisch Electricité, rue de la Chapelle 20 à Uvrier. Une quinzaine de membres se sont excusés.

1 - PV assemblée générale du 2 mars 2018

Le procès verbal de l’assemblée générale 2018 sur l’année 2017 est accepté à l’unanimité, sans remarque.

2 - Rapport d’activités 2018

Le rapport d’activités 2018 est présenté par le président M. Pierre Schertenleib et sa femme Monique. Le Power Point Illustré captive l’assemblée et donne un large aperçu du travail fourni par plusieurs personnes bénévoles pour ce projet.

Points mis en évidence :

  • Janvier-février : mise en route du nouveau site (www.atacora-valais.org) par M. Nicolas Pfister sur un nouveau support.
  • Mars : assemblée générale annuelle.
  • Mai : la région de Tanguiéta a été touchée par une épidémie de typhoïde occasionnant une surcharge de travail importante pour l’Hôpital jusqu’en novembre. Des conseils de traitement de l’eau et d’hygiène ont été transmis aux autorités sanitaires par Mme Ariane Schertenleib, ingénieure EPFL en environnement (voir Newsletter No1).
  • Juin : récolte de livres et dictionnaires dans le centre scolaire d’Uvrier.

Participation de l’association à la fête des cinq continents à Martigny, une expérience qui n’a pas rapporté de bénéfices financiers mais a permis à mieux faire connaître l’association.

  • Juillet : financement de la mise en route des scanners à Tanguieta et Afagnan à hauteur de 15’000.- Euros. Il faudrait compter env. 28 000 euros pour leur entretien par année, somme qui dépasse nos moyens….
  • Mars à octobre : un gros travail a été fourni pour récolter des vêtements, du matériel scolaire, des médicaments et du matériel médical.
  • Septembre : première réunion pour la préparation de la 9ème mission.

Vente de noisettes (500.—francs) organisée par des élèves du centre scolaire d’Uvrier lors de la fête de la Santé d’Uvrier-St Léonard 2030.

  • Novembre : 9ème mission médico-chirurgicale : départ d’une équipe de 7 personnes (Patrice Zaugg, Joscelyne Eigenmann, Annelore Bruchez, Chloé Mathez-Loïc, Sylvain Tosetti, et Monique et Pierre Schertenleib) pour Tanguiéta.

Comme lors de chaque mission, le matériel médical ainsi que les médicaments sont remis en mains propre aux responsables de l’hôpital, remise aussi de l’argent pour les parrainages à sœur Carmen Avilero sans oublier la visite et le soutien du foyer-école dirigé par les sœurs théatines de Materi pour les jeunes filles fuyant la mariage forcé et les orphelins.

  • Décembre : Concert de soutien donné par l’association C’est l’Histoire d’un Mec (comme en 2017), reprise de chansons de Paolo Conte. Le bénéfice de ce concert, dirigé et chanté par Guy Kummer est donné à l’association.
  • Janvier et février 2019 : acheminement du matériel et de vêtements reçus à Milan pour envoi au Bénin par container.

3 - Projets pour 2019

  • Reconduire notre présence à la fête des cinq continents à Martigny.
  • Assurer la 10ème mission pour Tanguiéta.
  • Financer des parrainages et des projets médicaux selon les demandes.
  • Collecter à nouveau du matériel et des vêtements.
  • Rechercher de nouveaux membres, donateurs et évènements de soutien.
  • Vente de pochettes, bijoux et cartes postales.
  • Eventuelle participation à la maintenance des scanners…..

4 - Comptes 2018

Vincent Imstepf présente les comptes à l’assemblée. Le résultat du compte pertes et profits de l’année 2018 présente un déficit de CHF 11 004.50. Au 31 décembre 2018 le résultat cumulé avec celui de l’année précédente présente un actif de CHF 23 311.50.

Les comptes sont consultables sur le site.

5 - Budget 2019

Le budget reste dans les grandes lignes fidèle à celui de 2018.

6 - Rapport des vérificateurs des comptes et approbation des comptes

Les comptes établis par M. Vincent Imstepf ont été vérifiés par Mmes Teresa Rotunno et Monique Schertenleib. Monique Schertenleib donne lecture du rapport à l’assemblée.

7 - Approbation des comptes 2018 et du budget 2019

Les comptes et son rapport signé sont approuvés à l’unanimité, et décharge est donnée au caissier.

8 - Elections (comité et vérificateurs des comptes)

Les membres du comité et vérificatrices des comptes se présentent pour un nouveau mandat et sont réélus. Le comité : président, Pierre Schertenleib, caissier Vincent Imstepf, secrétaire Micheline Zimmermann, vérificatrices des comptes Monique Schertenleib et Teresa Rotunno.

Sans divers l’apéritif est servi dans la salle de la réunion.

Micheline Zimmermann

Newsletter 2

Dec. 1, 2018

9e mission médico-chirurgicale à Tanguiéta (1-18.11.2018)

Il y a 3 semaines nous sommes rentrés de notre 9e mission médico-chirurgicale à l’Hôpital St Jean de Dieu de Tanguiéta. Cinq des sept membres de l’équipe connaissant déjà les lieux, nous avons pu nous mettre tout de suite au travail de manière efficace dans une bonne ambiance.

Nous avons opéré une trentaine de patients dont un tiers d’enfants pour des pathologies diverses où prédominent les séquelles de brûlures. C’est une constante de mission en mission.

Pour le reste nous avons amené et distribué 150 kg de matériel allant de la layette tricotée par une bénévole à du matériel spécifique pour la salle d’opération en passant par des fers à repasser pour la lingerie.

Nous avons rencontré les enfants parrainés par Atacora-Valais et ses membres et remis aux responsables les montants correspondants pour 2019 et qui vont financer les scolarités et apprentissages de ces jeunes. Il y a 11 parrainages qui, en fait, permettent de soutenir 15 enfants en répartissant judicieusement l’argent en fonction des besoins. Il y a parmi eux 2 apprentis en couture.

Nous avons également apporté la contribution annuelle d’Atacora-Valais au foyer des Soeurs théatines de Materi qui accueille des jeunes filles fuyant un mariage forcé et des orphelins. En plus un parrainage a permis la fin de la construction d’une maison pour une veuve et ses 3 enfants.
Nous avons aussi distribué à l’hôpital 500.- CHF de dons réunis par des enfants d’Uvrier qui ont récolté et vendu des noisettes!

Des images de la mission sont visibles dans la section “Mission”

Nouvelles de Tanguiéta.
La situation de l’Hôpital de Tanguiéta reste difficile à plusieurs niveaux. L’épidémie de typhoïde mentionnée dans la Newsletter de juin s’est poursuivie pendant l’été et l’automne pour commencer à régresser seulement maintenant. C’est une surcharge de travail phénoménale pour tout le personnel de l’hôpital. Celui-ci doit faire face en plus à une hémorragie continue,  d’origine diverse, de personnel qualifié, médical et paramédical.
Parmi les bonnes nouvelles, le tout nouveau scanner, dont la mise en route a été financée par Atacora-Valais (15’000.-Euros), devrait renforcer l’attrait de l’hôpital.

Activités d’Atacora-Valais.
– Fête des 5 continents- Martigny les 22 et 23 juin 2018. Notre stand a permis de faire connaître notre association à un bon nombre de visiteurs. Merci aux membres qui ont participé au montage et l’animation du stand
– Concert »Sotto le Stelle del Jazz, reprises de Paolo Conte « à l’initiative de « C’est l’histoire d’un mec » au profit d’Atacora-Valais le 2 Décembre 2018 à l’Aula du Collège de Creusets.
Le public est venu nombreux, et a été généreux. Il faut dire que le concert a été vraiment magnifique avec de superbes musiciens et une performance remarquable du chanteur. Un grand MERCI à Guy, Donato, Annette et tous les autres.

Nous continuons toujours le développement des projets de Télémédecine, la récolte de matériel médical ,scolaire et de vêtements.
Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux membres et de fonds pour financer nos activités.
Sachez que les missions sont financées par les participants eux-mêmes, ainsi,tout ce que nous récoltons est destiné aux projets sur place.
Pour rappel:
2.- fr pour nourrir 1 journée 1 enfant
20.- fr pour financer 1 journée d’ hospitalisation
250.- fr pour 1 parrainage d’1 année.

Merci de votre intérêt et de votre générosité.
Faites connaître ATACORA-VALAIS autour de vous.

BELLES FETES DE FIN D’ANNEE!!!

Newsletter 1

June 1, 2018

Newsletter No1 Atacora-Valais. Juin 2018.

Site internet.
Le site internet d’Atacora-Valais a été remanié en début d’année grâce à Nicolas Pfister d’Uvrier- St Léonard 2030 (www.uvrierstleo.ch). Le site sera plus dynamique avec des informations plus régulières. Inscrivez-vous à la newsletter sur le site www.atacora-valais.org . Elle devrait paraître 2-3 fois par an. Faites-nous connaître votre adresse mail pour limiter l’usage du papier et les frais. Diffusez l’information autour de vous.

Nouvelles de Tanguiéta.
Depuis de nombreuses semaines l’hôpital de Tanguiéta est confronté à un afflux important de formes aggravées de fièvre typhoïde avec perforations intestinales. Régulièrement ce sont 5-6 patients par jour qui doivent être opérés puis repris en salle d’opération les jours suivants pour des lavages abdominaux. C’est bien évidement une surcharge de travail énorme pour les chirurgiens, les anesthésistes, les équipes soignantes en salle d’opération et les services. Les cas concernent en grande majorité des enfants entre 3 et 15 ans.
La contamination vient surtout de problèmes d’hygiène autour des puits d’eau ouverts. Nous avons mis en contact l’Hôpital de Tanguiéta et les autorités sanitaires locales avec Ariane Schertenleib chargée de projet à l’EAWAG (Institut Fédéral Suisse des Sciences et Technologies de l’Eau). Elle a pu fournir un cadre et un plan d’action auprès des populations pour la désinfection de l’eau par chlore soit dans les puits communautaires soit au niveau des conditionnements individuels. Les autorités sanitaires avaient déjà entrepris une action qui a pu être validée ou complétée par les mesures proposées.
Actuellement le nombre de cas est en légère régression mais reste important.

Pour le reste le scanner tant attendu a été installé à Tanguiéta et celui d’Afagnan va être inauguré ce mois de juin. Nous attendons la facture de la mise en route que nous nous sommes engagés à prendre en charge. Il faut aussi savoir que la maintenance annuelle coûtera environ 28’000.- euros !

Télémédecine.
On en parle aux assemblées et dans le flyer. Qu’en est-il exactement ?
Ce qui existe :
– Avis cliniques par internet : chaque semaine depuis des années les médecins de Tanguiéta envoient par internet pour avis des situations de patients avec copie de dossier, photographies, images de radiologie. Les spécialistes concernés peuvent ainsi transmettre rapidement leurs conclusions et propositions. Ce genre de pratique permet d’avoir sans frais des avis spécialisés dans toutes les disciplines médico-chirurgicales (et oh miracle les avis donnés sont rarement divergents!!!). Cela participe à la formation continue et illustre bien que la collaboration ne se limite pas aux seules missions sur place mais que le travail continue de manière différente tout au long de l’année.
– Electrocardiogrammes : les électrocardiogrammes complexes sont lus et interprétés à la demande par des cardiologues européens et ce depuis plusieurs années.
– Pathologie : les prélèvements tissulaires (biopsies ou pièces opératoires) sont depuis un peu plus de 2 ans préparés sur place dans un labo flambant neuf et les coupes histologiques sont photographiées sous microscope et envoyées via internet aux spécialistes en histo-pathologie bénévoles en Italie et on l’espère très prochainement en Suisse. Il s’agit d’une avancée très importante par rapport à la situation antérieure. Les pièces étaient alors transportées dans des flacons remplis de formol par des coopérants rentrant en Europe et ensuite examinées dans certains instituts. Les résultats parvenaient après parfois plus de 3 mois, avec au minimum des retards de prise en charge par des traitements adéquats ou et au pire et fréquemment c’étaient des diagnostics post-mortem. Certaines prestations étaient bénévoles mais Atacora-Valais a pris en charge des examens pour des milliers de francs malgré des rabais importants accordés. Il y a donc une économie de coûts très importante et une économie de temps qui permet d’obtenir des diagnostics dans des délais semblables à ceux existant chez nous. Cela permettra aussi à l’Hôpital de Tanguiéta d’avoir une source de revenus en traitant des prélèvements venant d’autres hôpitaux.
Ce qui doit se développer :
– Radiologie : Comme mentionné plus haut les hôpitaux de Tanguiéta et Afagnan sont maintenant équipés d’un scanner. Il faut des radiologues bénévoles pour lire ces examens qui ne peuvent pas tous être interprétés sur place. Le recrutement va bon train. Il faudra peut-être adapter la liaison internet pour la circulation des ces données très lourdes.

En dehors du cadre médical de nombreux avis sont donnés dans le domaine technique (électricité – climatisation – stérilisation etc)

Activités d’Atacora-Valais.
– Fête des 5 continents- Martigny les 22 et 23 juin 2018. Nous aurons un stand d’information et nous y vendrons des objets d’artisanat africain au profit de l’association.

– Concert »Musiques et chansons de Paolo Conte « à l’initiative de « C’est l’histoire d’un mec » au profit d’Atacora-Valais le 18 novembre à l’Aula du Collège de Creusets. Retenez la date, faites circuler l’info . De plus amples informations suivront en temps voulu.

Remerciements.
– Dons de médicaments et de produits d’hygiène par le home St François à Sion
– Mme Monique Gaspoz pour ses nombreuses couvertures et pièces de layette magnifiquement tricotées.
– Farine optique à Sion pour de nombreuse paires de lunettes usagées qui sont extrêmement utiles sur place
– Nos généreux donateurs occasionnels et réguliers

Divers.
Des flyers mis à jour et des cartes de visite sont à votre disposition sur demande (info@atacora-valais.org ou route de l’Alambic 11, 1958 Uvrier) pour faire connaître l’Association autour de vous.

Bon été à tous.

PV assemblée générale 2018

March 22, 2018

L’assemblée générale d’Atacora-Valais se déroule dans une salle mise gracieusement à disposition par les Halles- Margelisch Electricité, rue de la Chapelle 20 à Uvrier, devant une assemblée d’une 20aine de participants, une 15aine de membres se sont excusés.

1 - PV assemblée générale du 24 février 2017
Le procès verbal de l’assemblée générale 2017 sur l’année 2016 est accepté à l’unanimité.

2- Rapport d’activités 2017
Le rapport, présenté par Monique et Pierre Schertenleib, est illustré par un power point ce qui rend cette présentation agréable et légère. Points mis en évidence :

  • Janvier 2017, départ pour une 7ème mission à Tanguiéta.
  • Février assemblée générale annuelle.
  • Mai à octobre récupération et tri de matériel médical Sion-Sierre-Martigny (ce matériel en bon état a été mis à disposition de l’association car il ne correspondait plus aux normes actuelles en matière de traçabilité ou a été remplacé par de l’usage unique).
  • Sur toute l’année, un travail de fourmi a été effectué, pour récolter des vêtements, du matériel scolaire et des médicaments. Il y a aussi eu des ventes d’artisanat, entre autres à l’hôpital de Sierre.
  • Le 2 juin (Bastien Chevalley, piano) et le 8 octobre (Histoire d’un mec, ensemble de guitares Palissandre, dir. Guy Kummer) deux concerts ont été donnés pour l’association avec une belle recette. Atacora-Valais remercie chaleureusement toutes ces personnes qui s’investissent pour nous.
  • Octobre le 10, acheminement à Milan par camion du matériel récolté dans les trois hôpitaux cités antérieurement.
  • Novembre, du 5 au 26 une équipe complète (Patrice Zaugg, Patricia Latour, Sylvain Tosetti, Carine Udry, Monique et Pierre Schertenleib) se rend à Taguiéta pour une 8e mission. Nous rappelons que les missions sont auto-financées par les participants et ne coûtent donc rien à l’association.
  • Fin de l’année, finalisation du site internet de l’association (www.atacora-valais.org)

Monique nous donne un petit aperçu des activités sur place en dehors des opérations :

  • Remise en mains propres, à la responsable du bloc, du matériel (instruments chirurgicaux et de stérilisation) et médicaments apportés par l’équipe.
  • Visite et soutien du foyer-école dirigé par les sœurs de Materi qui accueillent des jeunes filles fuyant le mariage forcé et des orphelins.
  • Remise de l’argent pour le parrainage de 10 enfants.
  • Mise en évidence de la générosité de Mme Monique Gaspoz qui a permis de distribuer 5 kilos de layettes et couvertures tricotées par ses soins.

3 - Rapport des activités prévue en 2018
Quelques idées et projets pour cette nouvelle année :

  • Participation de l’association à la fête des cinq continents à Martigny (deux membres se sont déjà incrits pour y participer).
  • Vente de bijoux et calots réalisés au Bénin.
  • Financement de la mise en route d’un scanner à Tanguiéta (ev Afagnan).
  • Développement de la télémédecine.
  • Recrutement de nouveaux membres.
  • 9e mission entre octobre et novembre.
  • Toujours et encore, récupération de matériel.

4 - Comptes 2017
Vincent Imstepf présente les comptes à l’assemblée. Le résultat du compte pertes et profits de l’année 2017 présente une perte de CHF 5 084,70. Au 31 décembre 2017 le résultat cumulé avec celui de l’année précédente présente un actif de CHF 34 316.–.

Les comptes sont consultables sur le site.

5 - Rapport des vérificateurs des comptes et approbation des comptes
Les comptes ont été vérifiés par Teresa Rotunno et Monique Schertenleib avec notre comptable. Teresa Rotunno donne lecture du rapport à l’assemblée des membres présents.

Les comptes et son rapport signé sont approuvés à l’unanimité, par mains levées, et décharge est donnée au caissier.

6 - Budget 2018
Le budget reste dans les grandes lignes fidèle à celui de 2017.

Dans les dépenses supplémentaires il faudra compter le financement de la mise en route du scanner.

7 - Elections (comité et vérificateurs des comptes)
Les membres du comité et vérificatrices des comptes se présentent pour un nouveau mandat et sont réélus.

8 - Modifications des statuts (article 7)
Les modifications des statuts concernant la convocation de l’AG se présente comme suit :

Ancien :

Le Comité communique aux membres par voie de courrier postal ou électronique la date de l’Assemblée générale au moins 20 jours à l’avance. La convocation mentionnant l’ordre du jour est adressée par le Comité à chaque membre au moins 10 jours à l’avance. Toute proposition à soumettre à l’Assemblée générale doit parvenir au Comité au moins 10 jours à l’avance

Nouveau :

L’Assemblée générale a lieu – sauf exception -avant la fin du mois de mars.

La convocation et l’ordre du jour sont adressés, par voie de courrier postal ou électronique, aux membres par le Comité pendant la première quinzaine de février. Toute proposition à soumettre à l’AG doit parvenir par écrit au Comité avant le 31 janvier.

Les modifications sont acceptées à l’unanimité des membres présents.

Sans divers l’apéritif est servi dans la salle de la réunion.

Micheline Zimmermann

Mission de Materi

Jan. 1, 2018

A tous nos amis et collaborateurs de la Mission de Materi (+).

Voici quelques nouvelles de cette année écoulée concernant la Mission et les enfants parrainés.

Depuis cette année au niveau secondaire, lorsqu’un enfant redouble il devrait, selon la loi, être exclu de l’école. Nous avons dû -moyennement paiement- envoyer nos enfants concernés dans d’autres localités afin qu’ils puissent continuer l’école et obtenir un certificat ou une maturité (bac). La faute ne revient pas seulement aux enfants. Il y a pénurie de bons enseignants, ceux-ci sont souvent absents, ce qui entraîne des résultats médiocres. Il est particulièrement important de soutenir et accompagner les filles qui atteignent le niveau collège pour qu’elles ne finissent pas à la rue (problème de prostitution pour survivre).

De notre internat un grand nombre de filles sont parties étudier vers Natitingou, Tanguiéta ou Cotiakou. Là-bas l’aide au logement et à la nourriture continue avec tout ce qu’il faut pour qu’elles poursuivent leurs études et puissent avoir une vie meilleure que celle de leurs parents.

Cet été avec l’aide des donateurs nous avons acheté quelques ordinateurs et un ancien élève qui est professeur d’informatique vient 3 fois par semaine pour former nos jeunes aux nouvelles technologies. Nous ouvrons la bibliothèque le soir de 20 à 22 heures sous la surveillance d’un professeur qui aide les élèves internes et externes, ceux-ci profitent ainsi de la lumière électrique, des tableaux et de la bibliothèque. Il y a également un répétiteur en matières de base.

Sept de nos élèves ont obtenu un diplôme de premier cycle de l’Ecole technique d’électricité, d’autres font l’Ecole Normale, une formation d’infirmière auxiliaire et une est entrée à l’Université en langues modernes. Ainsi passent les années et grâce aux donateurs le pays peut compter sur des gens mieux formés.

Enfin nous avons pu creuser un puits pour les familles du quartier, elles peuvent ainsi avoir de l’eau même en période de sécheresse.

Nous vous remercions de l’aide que vous nous envoyez et grâce à laquelle nous pouvons aider les uns et les autres en votre nom. Que la paix et l’harmonie règnent dans vos cœurs et vos foyers. Nous vous souhaitons une très bonne année 2018.

Sœurs Ana, Carmen, Adriana et Marlene

(+) Les Sœurs théatines de la Mission Materi, au nombre de quatre, gèrent un foyer qui recueille des jeunes filles fuyant le mariage forcé et des orphelins (20-25 pensionnaires). Elles leurs offrent une formation scolaire et professionnelle. D’autre part elles soutiennent-parrainent de très nombreux enfants des alentours en âge de scolarité. Elles tiennent également une cantine qui accueille pour le repas de midi (contre une très modeste contribution) plus d’une centaine d’enfants des écoles voisines.

Le sœurs de Materi travaillent en réseau avec celles de Tanguiéta.