ATACORA VALAIS

Association à but non lucratif dans le domaine médical, paramédical, technique et scolaire au Bénin et au Togo.

photo de filles qui rient

Née des suites d’échanges et de rencontres, ATACORA-VALAIS est une association à but non lucratif créée en mars 2015. Notre but est de pouvoir apporter un soutien sur la durée dans le domaine médical, paramédical, technique et scolaire à deux structures : les hôpitaux de Tanguiéta (Bénin) et Afagnan (Togo).

Une collaboration avec ces hôpitaux a été initiée depuis plus de 30 ans par la Dresse Yolanda Botta de Genève dans le domaine de la chirurgie réparatrice et de la chirurgie de la main.

Le relais a été pris depuis 2010 par le service de chirurgie plastique de l’Hôpital du Valais à Sierre auquel s’est joint depuis 2014 le service d’anesthésiologie pour des missions annuelles. Les besoins des hôpitaux et des populations rurales très pauvres qu’ils desservent sont immenses.

Suite à ces échanges entre professionnels issus du domaine hospitalier, rassemblés autour de la même notion d’urgence et de solidarité ainsi qu’à la rencontre avec la réalité des populations locales, la création d’ATACORA-VALAIS est apparue comme une évidence.

17

Dernières nouvelles

PV de l'assemblée générale 2024

March 20, 2024

Assemblée générale ordinaire du mercredi 20 mars 2024

Procès-verbal

L’AG s’est tenue dans une salle des halles Margelisch, rue de la chapelle 23 / 1958 Uvrier, mise à disposition gracieusement.

16 personnes sont présentes.

Personnes excusées : Pierrette Mabillard, Serge Zufferey, Petra Forny, Rémy in Albon, Ariane Schertenleib, Jean-Bernard Eggs.

Pierre : ouvre la séance à 19h10 en remerciant les personnes présentes et demande à l’assemblée d’accepter de rajouter un point statutaire oublié à l’ordre du jour qui est «élection du comité et des vérificatrices des comptes » ce qui est accepté !

1.PV de l’assemblée générale du 15 mars 2023

Le PV, consultable sur le site internet est accepté à l’unanimité.

2. Rapport d’activités 2023

Pierre : énonce les activités tels que réunions du comité / AG en mars 2023 / stand aux 5 continents le 23 juin à Martigny / marché de Noël le 16 décembre à Sion / mission en janvier 2024 …etc…

Monique : informations sur le « stand aux 5 continents » : Une température élevée qui n’a pas favorisé la vente des petits sacs de riz que l’on peut chauffer pour détendre la nuque ! mis à part cela 2 jours favorables pour donner de l’information et échanger avec les passants. En plus le stand a été partagé avec « les grands-parents pour le climat ».

Au final une petite recette qui a couvert les frais inhérents à ce genre d’événement. Remerciements chaleureux aux participants pour leur présence au stand durant les 2 jours.

Monique signale la réactivité de Vincent qui a posté des photos du stand Atacora Valais et de l’équipe ce qui a permis à la responsable du « marché de Noël de Sion » de le contacter et de lui proposer à ce moment-là un stand pour décembre.

Pierre : Atacora-Valais (représentée par Pierre et Monique) a reçu à Sion la visite du Frère Hugues,

Provincial des frères de St Jean de Dieu Togo / Bénin / Burkina. Rencontre et repas avec Rémy In-Albon (ambulancier de Sierre / ONG «Edelweiss Medical Support Group» active à Afagnan)

Monique : décembre au marché de Noël à Sion le stand Atacora Valais était visible le samedi 16 toute la journée. Malgré le froid beaucoup de monde pour des informations, des ventes sacs / porte-clefs et des dons…. Le résultat une belle recette en fin de journée. Possibilité l’année prochaine de renouveler l’exercice pendant une journée toujours dans le secteur «tente associations ». A l’année prochaine !

Pierre : feedback sur la 14ème mission chirurgico-médicale (12 au 27 janvier). Première semaine avec une équipe au minimum / 120 consultations le samedi-dimanche pour Pierre/ rangement au bloc op de tout le matériel apporté / 21 interventions en autonomie complète / teaching chirurgical et anesthésie selon les disponibilités. Deuxième semaine arrivée du chirurgien De Keating Edward et de son instrumentiste Sebert Angéline tous deux Nantais et du chirurgien béninois Boboe Jordan / 13 interventions.

Pathologies récurrentes : malformations de la main / séquelles de brûlures nécessitant opérations ou massages locaux et vêtement compressif avec les connaissances de Monique (transmises au physio Frère Philippe).

Caroline : feedback en tant qu’instrumentiste / collaboration avec Monique/ aide ponctuelle pour Sylvain / gestion et partage du matériel avec l’équipe togolaise.

Monique : infos sur les dons avec photo à l’appui / frigo avec Sylvain / matériel physiothérapie avec Monique / matériel d’ostéosynthèse avec Edward/ matériel chirurgical avec Pierre. L’ensemble du matériel laissé provient des récoltes faites en Valais (et à Nantes pour Edward) grâce à Stéphanie et au personnel de l’hôpital qui mettent de côté tous les dispositifs médicaux qui ne sont plus utilisés mais encore en très bon état, cela représente un montant estimé à 30'000.-€ (estimation nécessaire pour traçabilité dans le budget de l’hôpital vis-à-vis des autorités togolaises)

Caroline : explications à propos de la somme de 2’000.- € laissée à la direction de l’hôpital de St Jean de Dieu après le départ de la mission. Le motif voir PV AG 2023 / récoltes grâce à « atelier de l’Avent Grône » aux ventes à la sortie de la messe, les dons d’amis et de connaissances.

Monique : complète avec l’information sur le changement du directeur de l’hôpital à Afagnan l’année dernière et de la proposition par écrit au nom de l’association de prendre en charge les patients les plus nécessiteux. Il faut savoir qu’il n’y a pas d’assistante sociale donc le suivi d’une prise en charge grâce à l’association est très délicat mais attente et confiance dans un feedback du directeur Abraham Adavon.

Pierre : signale que cette somme est destinée à la pédiatrie pour des hospitalisations dont les parents indigents n’ont pas les moyens de régler la facture. A signaler qu’Atacora-Valais a contribué aux frais d’hébergement de la mission à hauteur de 300.-€.

Pierre / Monique : Le Frère Taddeo Carlesso, présent depuis 50 ans en Afrique au sein de la Communauté St Jean de Dieu Bénin – Togo est décédé subitement à Afagnan le jour avant notre arrivée en janvier. Nous évoquons sa carrière au sein de la communauté, le motif de son décès et la cérémonie des funérailles qui ont eu lieu le 26 janvier.

Monique : profite des photos prise lors de l’enterrement pour présenter le Frère Florent / la Sœur Miséricordine Simona (chirurgienne de l’hôpital Afagnan) / Sœur Délia (maison de la joie : orphelinat) / le Père David (institution psychiatrique de Zooti ) / sœur Martine (parrainages enfants à Tanguiéta)

Pierre : Tout au long de la mission le Frère Hugues nous a rejoint le soir autour d’une tisane ce qui a permis des échanges fructueux de part et d’autre. Nous avons notamment évoqué la nécessité d’un inventaire du matériel central et de celui du bloc opératoire de l’hôpital de St Jean de Dieu. Affaire à suivre.

- le 30 janvier présentation de Atacora-Valais faite au Rotary-Rhône de Sion sur invitation de sa présidente Mme Paola Riva-Gapany. Une semaine plus tard entrevue avec Mme Riva-Gapany et M. Wetterwald J.N pour un possible soutien financier d’un projet qui nous a été soumis par le Père David et la Sœur Simona (équipement d’un centre de prise en charge pour toxicomanes). Voir projets 2024.

Monique / Pierre : - début mars matinée de cours « comment remplir correctement les formulaires de Valais Solidaire » pour une demande de subvention de projet.

- le 04 mars en compagnie de Josy triage et préparation du matériel médical et autre (stocké au s/sol de l’Hôpital de Sierre et provenant des hôpitaux, homes, particuliers) et destiné, pour un convoi via Milan, aux hôpitaux de Tanguiéta et Afagnan.

- le 14 mars Pierre, Jacky Antille et 2 ambulanciers se sont rendus au volant de 2 camionnettes pour amener notre matériel et celui de Edelweiss MSG à Cernusco près de Milan dans un centre de psychiatrie des frères de St Jean de Dieu où se trouve un grand local pour stocker et préparer tout le matériel destiné à être envoyé par container en Afrique.

- décision de ne plus s’occuper de cette lourde tâche « récupération / convoi » mais de se tourner vers d’autres aides.

Parrainages et projets 2023

Un autre projet en phase de réalisation (photos à l’appui) «Sœur Ursula» de Materi, mené par Soeur Marguerite, est celui de la transformation de denrées alimentaires comme le Néré (fruit) et le riz de montagne / dizaine de femmes / aire de séchage / un local / une pompe à eau / une machine à décortiquer le riz / un moulin / un mur d’enceinte / Projet estimé à 20.000.- Euros / soumis en avril à Valais Solidaire qui le finance à 60% et Atacora Valais le reste. Ce projet permet aux femmes un revenu pour se nourrir, elles et leurs familles, acheter des produits de base pour la maison, pour l’hygiène. Rapports et photos de là-bas pour un suivi régulier.

Parrainages de Tanguiéta pour 12 enfants (9 filles / 3 garçons) scolarité et apprentissages (coiffure, couture et agriculture) pour une somme de 2400.- euros/ an. Une dizaine de sœurs et frères des parrainés profitent aussi de ce soutien.

Soutien annuel aux sœurs Théatines de Materi pour travaux divers dans leur maison-refuge / plus un parrainage d’une veuve avec 3 enfants. Ce qui représente une somme de 800.- euros / an .

3. Projets 2024

Pierre : - situation géographique Bénin / Togo / Tanguiéta / Materi / Afagnan/ Katihoé / Tokpli

- présentation du projet du centre d’accueil de toxicomanes de Tokpli (Togo) / nécessite l’achat de mobilier, de matériel pour travail éducatif / ce qui représente une somme de 4’950.- euros. La gestion du centre est sous la direction de l’association Saint Camille de Lellis et le diocèse de Aneho.

Le dossier de soutien financier à ce projet a été présenté par le club Rotary Rhône à sa faîtière intercantonale qui donnera réponse en juillet. Pierre propose en attendant cette réponse que la somme soit avancée par Atacora Valais et demande à l’assemblée son accord tout en précisant que l’association peut prendre ce risque en cas d’un refus en juillet.

Vincent : confirme que cette avance financière peut se faire sans gros risque pour les comptes de l’association. L’assemblée donne son accord.

Monique : - nouvelle demande d’aide de la part des 3 jeunes de la Coopérative « St Isidore le laboureur » pour un projet d’élevage ovin (abri pour le matériel / achat 5 mâles et 25 femelles / clôture etc…) Ce projet permettrait de varier l’alimentation de nombreuses personnes. Ces jeunes sont très impliqués auprès de la population locale pour transmettre leur savoir sur l’agriculture / sur l’élevage (photos du poulailler / des plans de construction / cultures …)

- le dossier sera présenté en avril à Valais solidaire en vue d’une aide financière (budget de 16’000.- €). Réponse courant juillet.

Pierre : - un autre projet venant de la Sœur Simona et du Père David pour la construction d’une « maison pour la formation et la sociabilisation des enfants avec troubles cognitifs » dans la région d’ Afagnan. - lecture du dossier de ce projet à l’assemblée. Projet déjà soutenu par une ONG Italienne / les Sœurs Miséricordines d’Afagnan / association Sainte Camille de Lellis.

- Atacora Valais pourrait envisager de prendre à sa charge un poste dans la construction de cette maison d’accueil tel que l’adduction d’eau ou l’installation solaire pour un montant de 15’800.- €.

- ce dossier sera aussi présenté en avril à Valais solidaire pour demande de subvention tout en sachant qu’il sera +/- budgété pour 2025.

- cette année pas de stand Atacora Valais à la manifestation des 5 continents à Martigny où il faut être présent 2 jours durant (10h00-23h00) trop lourd pour l’équipe. En revanche pour le traditionnel « marché de Noël de Sion » un stand de l’association sera effectif 1 jour.

- une invitation raclette en automne selon l’avancée des projets.

- prochaine mission :la date en standby / un 2ème opérateur / les autres membres de l’équipe …. Affaire à suivre.

- en 2025 / 10 ans Atacora Valais / 25 ans Valais solidaire / manifestations communes. Monique s’est inscrite.

4. Comptes 2023 et budget 2024

Vincent : présentation des chiffres du bilan / des comptes d’exploitation / les versements Valais solidaire / dons des privés / bénéfices / cotisations / récoltes dons divers / frais parrainages / frais de projets ... etc … En résumé : Bénéfice net de 7’227.10.- CHF pour un produit d’exploitation de 30’543,44.-CHF.

5. Rapport des vérificatrices des comptes

Monique / Teresa Rotunno ont approuvé les comptes présentés par Vincent ainsi qu’une fiduciaire qui a apprécié la rigueur et la précision de la tenue de ces comptes.

6. Approbation des comptes.

L’assemblée approuve les comptes à l’unanimité et donne décharge au caissier.

7. Election du comité et des vérificatrices des comptes

Les vérificatrices des comptes et les membres du comité sont reconduits avec l’approbation des personnes présentes à cette assemblée générale.

8. Divers

Question : quel matériel laissez-vous après chaque mission ?

Réponse : tout le matériel amené et non utilisé en cours de la mission est laissé sur place.

Question : la douane comment ?

Réponse de Pierre : avant de partir on envoie à la direction de l’hôpital de Afagnan une liste exhaustive du matériel qu’on amène. Cette liste va être validée par le service des douanes togolaises de l’aéroport et par la direction de l’aéroport. Le jour de notre arrivée au passage de nos valises au scanner de la douane de l’aéroport, présentation des documents validés pour éviter l’ouverture et une fouille de tous nos bagages !

A 20h30 Pierre clôt l’assemblée générale qui est suivie d’un apéro !

Caroline Zufferey, secrétaire

Newsletter Atacora-Valais. Novembre 2023

Dec. 8, 2023
IMG_6807

1.Projet de transformations de produits agricoles par un collectif de femmes (Matéri, Bénin).

Après le succès pérenne du projet St Isidore Laboureur de réalisation d’un système d’irrigation d’un ha de cultures maraîchères biologiques (voir newsletter de novembre 2022), nous avons à nouveau été sollicités par les Soeurs Théatines de Materi pour soutenir financièrement un projet sur 2 ans initié par Soeur Marguerite et destiné à la transformation de produits agricoles locaux (riz de montagne et néré-moutarde africaine) par un collectif de femmes.

Atacora-Valais participe pour :

- la construction d’une plateforme de séchage des céréales et autres denrées.

- la fourniture d’ustensiles et d’outils dont 1 moulin à graines.

- l’achat du riz et du néré pour le démarrage de l’activité.

- la construction d’une clôture pour la protection du terrain et la fourniture d’une pompe à eau.

Le budget total est de 20’148.- CHF dont 60 % (12’088.-CHF) est pris en charge par Valais-Solidaire qui a accepté le projet en juillet 2023.

Le but de ces activités est de fournir aux femmes participant au projet un revenu leur permettant d’acheter des produits de première nécessité -notamment pour l’hygiène-, d’améliorer la qualité de leur alimentation (et celle de leur famille) ainsi que l’accès à une eau propre.

2. Festival des 5 Continents. 23 et 24 juin, Martigny.

C’est avec plaisir que nous avons pu renouer avec la tenue d’un stand au Festival des 5 Continents à Martigny les 23 et 24 juin derniers.

La sympathique présence de Caroline Zufferey, Stéphanie Musy, Sylvain Tosetti et Vincent Imstepf nous a bien aidé.

Notre but principal est l’information mais la vente d’artisanat nous a permis de récolter quelques centaines de francs. Si nous en avons la possibilité nous serons présents en 2024

3. Jubilé d’Or de l’Hôpital St Jean de Dieu de Tanguiéta.

Le 30.9.2023 a eu lieu la messe solennelle (visible sur youtube!4h!) et la fête célébrant le Jubilé d’Or de l’Hôpital St Jean de Dieu de Tanguiéta fondé en 1970. La fête a été reportée de 3 ans en raison de l’épidémie de Covid. L’ensemble des manifestations liées à cet évènement s’est étalé sur plusieurs jours. Nous avons fourni un témoignage (visible sur le site www.atacora-valais.org) sur notre collaboration avec l’Hôpital de Tanguiéta, témoignage qui fera partie du Livre d’Or publié à cette occasion.

Nous avons aussi participé à un webinaire regroupant tous les coopérants locaux ou étrangers et le corps médical local, moment d’échange apprécié par toutes et tous. Si la poursuite des missions telles que nous les avons connues est à un tournant en raisons de difficultés à trouver de la relève et en raison de la situation sécuritaire dans le Nord du Bénin, il faut souligner les acquis des transmissions de compétences apportées par les coopérants et du coup la qualité des prestations fournies par les médecins et chirurgiens locaux dans des domaines aussi divers que la néphrologie, la chirurgie pédiatrique, le traitement des fistules obstétricales entre autres exemples.

La cérémonie du dimanche, au cours de laquelle un hommage particulier a été rendu au Frère Florent, cheville ouvrière de cet Hôpital, s’est terminée avec l’inauguration du tout nouveau bâtiment des urgences.

IMG_3648

4. Marché de Noël. Sion le 16.12.23.

Grâce à la généreuse invitation de sa direction, Atacora-Valais sera présente le samedi 16 décembre de 11h à 21h au Marché de Noël de Sion sur la Place du Midi à la Tente des Solidarités (devant la Pharmacie du Midi). Venez nombreux nous y rejoindre pour partager un moment.

5. Mission 2024.

Une nouvelle mission médico-chirurgicale – la 14e ! - est prévue du 12 au 27 janvier prochains à l’Hôpital St Jean de Dieu d’Afagnan au Togo, avec un accent particulier sur la chirurgie de la main en plus de la chirurgie réparatrice, grâce à la participation du Dr Edward de Keating de Nantes qui avait déjà participé à une mission à Tanguiéta avec nous en 2017. Pour le reste l’équipe devrait comprendre les mêmes participants qu’en janvier 2023 (voir le rapport de mission détaillé sur le site).

Image collée 40

6. Divers.

Depuis ce printemps nous pouvons compter sur l’engagement efficace de notre nouvelle secrétaire, Mme Caroline Zufferey.

Le site internet www.atacora-valais.org est à nouveau opérationnel après une pause trop longue due à une mise à jour défectueuse de notre ancien site d’hébergement. Cédric Tissières, informaticien, nous a gracieusement mis sur pied un nouveau site et nous fournit aussi l’hébergement.

Notre prochaine Assemblée Générale est fixée au mars 2024. Retenez la date. Les informations complémentaires vous parviendront au début février avec l’ordre du jour, en même temps que vos attestations de don.

L’ensemble du Comité tient encore une fois à vous remercier toutes et tous pour votre générosité et votre soutien qui, année après année, nous permet d’apporter une aide précieuse à des personnes dans la précarité et aux institutions qui oeuvrent auprès d’elles. C’est une grande fierté pour Atacora-Valais et ses membres de voir des projets très concrets, correspondants à des besoins précis, se réaliser (médical, formation, agriculture) et des enfants pouvoir suivre l’école puis une formation

professionnelle jusqu’à l’obtention de leur diplôme.

NOUS NE DIRONS JAMAIS ASSEZ MERCI POUR TOUTES CELLES ET CEUX QUE

VOUS SOUTENEZ PAR VOS DONS ET COTISATIONS.

Si votre cotisation n’est pas à jour ou si vous souhaitez faire un don vous trouverez les indications sur la page d'accueil du site (documents- bulletin de versement)

Nous vous souhaitons de belles Fêtes de fin d’année

et au plaisir de vous

voir en 2024.

P1000887

Jubilé d'or de l'Hôpital de Tanguiéta. Témoignage

Sept. 30, 2023

Jubilé d’Or de l’Hôpital St Jean de Dieu de Tanguiéta. Témoignage écrit à la demande de la direction de l'Hôpital.

Pierre et Monique Schertenleib, Atacora-Valais, Sion, Suisse.

En juin 2010, lorsque IB nous a déposé devant la maison des coopérants de l’Hôpital, nous n’imaginions pas, Monique et moi, que nous y reviendrions chaque année pour une nouvelle mission pendant plus de 10 ans. Mais nous nous sommes vite rendu compte que cet Hôpital avait une âme et qu’une fois que l’on y avait travaillé et rencontré ses collaborateurs, les nombreux patients et découvert les alentours, que tout cela agissait comme une force d’attraction irrésistible.

Les gens : nous n’allons pas tenter de nommer chacun par peur d’un oubli et si nous mentionnons quelques personnes, que les autres ne se sentent pas lésés. Nous avons eu la chance de faire des rencontres marquantes parmi toutes les personnes travaillant dans l’Hôpital et dans toutes les fonctions avec un esprit de dévouement inégalable et souvent avec des compétences remarquables que ce soit dans le corps médical (Guy, René, Alassan, Léopold, Jordan) au bloc opératoire (Basile, Emilie), le personnel infirmier (Sr Cristina, Seybou), l’administration (Sr Sophie-Aimée), la pharmacie (Gianmario), le service de maison (Sr Carmen) etc. Les rencontres au fil des années de nombreux coopérants d’horizons divers a constitué un vrai enrichissement. Cette mixité sociale, professionnelle et de nationalités diverses, cette richesse de rencontres sont irremplaçables.

Les patients : nous avons découvert la responsabilité que nous avions quand nous avons compris que des gens s’endettent ou vendent de leurs biens pour se faire soigner. Ils font aussi des dizaines, centaines de kilomètres pour accéder à la consultation et parfois se faire dire qu’il faudra revenir l’année prochaine (quelle que soit la raison : fin de mission, programme plein, problème autre de santé à résoudre au préalable) pour bénéficier d’une intervention. Il y a donc beaucoup de détermination et beaucoup de gratitude (je n’ai vu nulle part ailleurs un patient faire 800 km pour venir en consultation y montrer le résultat de son opération d’1 année auparavant et simplement remercier pour celui-ci). Il faut aussi se familiariser à la grande diversité des langues parlées par les patients, faire confiance aux traducteurs en acceptant parfois des approximations lorsqu’il faut 2 niveaux de traduction entre le patient et le consultant. Heureusement les pathologies présentées sont le plus souvent très parlantes !

L’Hôpital : Nous avons découvert un Hôpital bien conçu, relativement bien équipé qui a évolué au fil des années. Nous avons pu voir entre autres le développement de la télémédecine, la création du laboratoire de pathologie, la mise en place du scanner et nous avons pu inaugurer la nouvelle salle d’opération. Les hôpitaux du Valais passant dans beaucoup de domaines à l’usage unique et se débarrassant de matériel de qualité nous avons pu acheminer et faire acheminer par containers depuis Milan quantité d’équipements variés. Cela va du bassin réniforme à l’onduleur en passant par beaucoup de matériel chirurgical. A la demande, notre association Atacora-Valais a fourni régulièrement des médicaments faisant défaut sur place.

Bien sûr, il y a eu des drames avec la fièvre de Lassa qui a emporté le Dr Ahouanou et des membres du personnel infirmier, le Covid qui a gravement affecté la fréquentation de l’Hôpital, des départs et des sous-effectifs dans le corps médical qui ont mis une pression très forte sur les présents. Mais à chaque fois vous avez trouvé les ressources nécessaires pour que votre mission puisse se poursuivre.

Les missions : Nous avons donc commencé en 2010 et effectué 11 missions de 2 à 3 1/2 semaines jusqu’en 2021. J’ai géré l’aspect médico-chirurgical des missions et Monique a commencé par exercer dans son métier de physiothérapeute, mais pour différentes raisons, notamment la difficulté d’exercer une tâche physique dans un service et des chambres de malades surchauffées, elle a ensuite petit à petit bifurqué vers l’école des patients puis le bloc opératoire où elle a pu officier efficacement comme aide de salle. Nous avons pu dès le départ mesurer que la chirurgie réparatrice et la chirurgie de la main étaient bien adaptées au contexte des pathologies que nous avons rencontrées. Il faut souligner le bon travail en amont des missions avec des patients sélectionnés, convoqués, en attente. Nous avons découvert également l’importance considérable de certaines pathologies comme les séquelles de brûlures et de traumatismes qui ont représenté quasiment la majorité des cas que nous avons opérés, et ce chez une majorité d’enfants. Dès 2011 nous avions pu mettre sur pied une convention de collaboration entre l’Hôpital du Valais et l’Hôpital St Jean de Dieu de Tanguiéta facilitant la mise sur pied des missions et permettant par exemple une collaboration avec le secteur technique (le responsable technique de l’Hôpital de Sion, P-A Debons a participé à une mission et Frère Victor a pu faire une formation d’un mois à Sion). Conscients aussi de la nécessité de ne pas surcharger encore plus les équipes du bloc opératoire nous avons pu dès 2014 mettre sur pied le plus souvent des missions avec une équipe complète : chirurgien(s), anesthésiste(s), instrumentiste, aide de salle. Cela a permis aussi de faire découvrir une réalité différente aux membres de ces missions, faire de l’enseignement auprès de jeunes collègues. Nous avons que ce soit au niveau chirurgical, anesthésique ou para-médical pu partager des connaissances avec les équipes sur place, toujours dans un bon état d’esprit. Certains participants aux missions sont venus plusieurs fois (Josy, Sylvain, Ilias, Teresa) mais tous les participants ont vécu une expérience positive et doivent être remerciés.

Atacora-Valais : Dès 2015 nous avons créé l’Association Atacora-Valais dans le but de renforcer la collaboration avec les Hôpitaux St Jean de Dieu de Tanguiéta et Afagnan, de développer des activités dans le domaine de l’éducation entre autres et de sensibiliser les gens en Suisse à la réalité locale du Nord du Bénin et du Sud du Togo. Nous avons pu ainsi récolter des fonds pour des projets en relation avec nos activités : financement de la mise en route du scanner (Tanguiéta et Afagnan), financement de l’opération moustiquaire (Tanguiéta), achat de matériel et de médicaments.

Les alentours : la découverte de la réalité locale nous a conforté dans la nécessité de poursuivre notre action dans le domaine médical et para-médical mais également d’élargir celle-ci dans le domaine de l’éducation notamment par des parrainages d’enfants défavorisés pour leur scolarité et formation professionnelle.

Frère Florent : nous n’avons fait sa connaissance qu’en 2011 à Cernusco, après notre première mission et avant la 2e. Tout le monde sera d’accord de relever son immense charisme et sa volonté hors norme, son endurance au travail et au mal. Comment ne pas tomber sous le charme ? Nous mesurons le privilège de cette rencontre et de l’amitié qui s’est créée au fil des années. Tout le monde sait aussi que l’Hôpital de Tanguiéta n’existerait pas comme il est sans son incroyable investissement tout au long de ces 50 années ! Si sa récente maladie l’a bien affecté, il semble reparti avec une énergie renouvelée (avec la promesse de ne pas trop en faire, mais personne n’y croit vraiment). Heureusement qu’il a pu former une relève qui, nous l’espérons, permettra à cet hôpital de continuer sur sa belle lancée. Nous poursuivons actuellement notre activité à Afagnan en espérant toujours pouvoir revenir un jour à Tanguiéta. Notre modeste contribution à la vie de cet Hôpital nous a apporté plus que ce que nous avons pu y amener. Notre priorité est maintenant de trouver la relève dans le but de pérenniser notre action.

Longue vie à l’Hôpital St Jean de Dieu de Tanguiéta.

Qui sommes-nous?

  • Président du comité : Dr Pierre Schertenleib
  • Secrétaire : Caroline Zufferey
  • Trésorier : M. Vincent Imstepf
  • Vérificatrices des comptes : Mme Monique Schertenleib & Dresse Teresa Rotunno

Nos buts

  • Apporter des compétences spécifiques dans le domaine médico-hospitalier à une population très pauvre en renforçant l’action des Hôpitaux St Jean de Dieu de Tanguiéta (Bénin) et d’Afagnan (Togo) et de leurs structures associées qui fournissent déjà des soins de base de qualité.
  • Favoriser un accès à l’éducation par des parrainages d’enfants particulièrement défavorisés.

Nos actions et projets

  • Réalisation d’une mission médico-chirurgicale annuelle de chirurgie réparatrice et de chirurgie de la main
  • Financer des projets définis en commun entre l’association et les hôpitaux
  • Récupération et achat de matériel à destination des hôpitaux (médicaments-matériel technique-matériel de salle d’opération)
  • Formation du personnel des hôpitaux
  • Promouvoir et financer la scolarisation par des parrainages d’enfants
  • Fourniture de matériel scolaire et de vêtements (récupération)
  • Développement de la télémédecine et soutien-conseil dans le domaine technique
  • Promouvoir toute autre action ou projet humanitaire répondant à une demande des hôpitaux et développement d’autres projets de collaboration dans le domaine médical, paramédical et technique

Nous collectons des fonds pour réaliser nos actions et projets.

Chiffres clés

13 missions médico-chirurgicales depuis 2010

15 enfants parrainés

2 projets agro-écologiques financés conjointement avec Valais Solidaire (2021 et 2023)

Comment nous soutenir ?

Devenez membre d'ATACORA-VALAIS :

  • Cotisation annuelle individuelle ou familiale : 100.-
  • Cotisation annuelle pour junior (<25 ans) ou senior (AVS) : 50.-

Faites un don :

  • Pour 2.-CHF vous nourrissez un enfant une journée
  • Pour 20.-CHF vous payez une journée d’hospitalisation

Parrainez un enfant :

Pour 250.-CHF vous assurez à un enfant une année de scolarisation

Donnez de votre temps :

  • Pour récolter et acheminer du matériel au départ des containers (Milan)
  • Pour collecter des fonds
  • Organiser des événements

Chaque franc compte ! Il est en plus déductible fiscalement pour vous. 
Frais administratifs réduits au strict nécessaire. 
Nous sommes tous bénévoles. 

Bulletin de versement disponible ci-dessous

Merci de préciser la nature de votre versement

Documents et statuts

Historique

Les hôpitaux St jean de Dieu de Tanguiéta et d'Afagnan ont connu un développement parallèle au sein de la Vice-province Bénin-Togo de l'ordre hospitalier de St Jean de Dieu. L'Hôpital d'Afagnan a été fondé en 1964, celui de Tanguiéta en 1970 et se sont développés sur l'impulsion d'un homme hors du commun, le Frère Florent Priuli, chirurgien qui oeuvre toujours sur les 2 sites, mais actuellement principalement à Tanguiéta. L'activité de l'Hôpital de Tanguiéta (60 lits au départ) a végété lors des premières années jusqu'à l'apparition d'une terrible épidémie de rougeole en 1979-1980 qui a tué plus de 5000 enfants et adolescents dans la région. Depuis l'afflux de malades venant de la région (75%) et des pays avoisinants (25%) n'a pas cessé et les taux d'occupation des 2 hôpitaux dépassent les 100%.

Depuis 1980 les hôpitaux on fait face à plusieurs épidémies: méningite, fièvre jaune, thyphoïde, Sida. En 2014 une fièvre hémorragique cousine d'Ebola, la fièvre de Lassa, a emporté plusieurs membres du personnel soignant de l'Hôpital de Tanguiéta, dont le pédiatre-chef le Dr Guy Ahouanou. Les hôpitaux répondent à la mission de l'ordre de St jean de Dieu de soigner les plus pauvres parmi les plus pauvres et le font sans distinction aucune. La majorité des patients n'ont pas les moyens de s'acquitter de la modeste contribution qui leur est demandée et sont donc soignés gratuitement, d'où l'importance de l'aide que nous pouvons apporter.

Au fil des années de nombreuses missions médicales européennes se sont succédées dans les 2 hôpitaux dans des domaines très variés: urologie - othopédie - chirurgie générale, plastique, pédiatrique - ORL - ophtalmologie etc.

Les 2 hôpitaux ont une capacité de plus de 250 lits consacrés à la pédiatrie, la gynécologie-obstétrique, la chirurgie, la médecine.

L'hôpital de Tanguiéta comprend encore un important centre de nutrition et chapeaute un centre de soins près de la fontière avec le Burkina Faso à Porga. L'hôpital d'Afagnan gère également un centre de santé mentale à Lomé.

Liens vers nos partenaires